Un dispositif pour la lutte contre l’érosion des sols

La lutte contre l’érosion des sols et les inondations a constitué l’axe majeur de différentes études et opérations de reboisement lancées dans la wilaya de Aïn Temouchent, a indiqué mercredi le conservateur des forêts. Dans le cadre de la lutte contre l’érosion, une superficie de 1.289,60 hectares a été reboisée, en plus de la réalisation d’une bande verte sur 90 ha et d’une bande forestière sur 223 ha. Le conservateur des forêts a également évoqué la réalisation de brise-vent sur 10 ha de superficie et la correction torrentielle d’un volume de 5.633 m³. Parallèlement, des travaux sylvicoles ont touché une superficie de 778 ha, tandis que 100 autres ont été ciblés par une opération de fixation de berges. En appui à ces opérations de protection, la conservation a lancé trois études visant le traitement des bassins versants de la wilaya. Il s’agit des périmètres de Bouzedjar (47.000 ha), Oued Mellah (33.000 ha) et les monts des Traras (15.000 ha). «La concrétisation de ces études apportera des solutions idoines aux inondations et à l’érosion», a souligné la même source. La conservation des forêts a en outre lancé deux études d’exécution servant, respectivement, à la protection contre les inondations des centres urbains inclus dans le sous bassin de Aïn Larbaa et des versants de la retenue collinaire de Ouled Kola.
Les actions ont porté principalement sur la correction torrentielle, la fixation de berges et l’ouverture de pistes permettant un désenclavement. La plantation de 100 ha d’oliviers, le reboisement de 500 ha et la réalisation d’une brigade forestière à Béni-Saf, sont aussi prévus. Par ailleurs, la conservation de forêts compte, par le biais de projets de proximité de développement rural intégré (PPDRI), d’associer les riverains dans ces opérations de protection du milieu.

Source : APS

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman