Un engouement pour les spectacles

Les enfants d’Aïn Témouchent se sont déplacés en force, avant-hier, à la Salle de spectacle de la Maison de la Culture de la wilaya, pour suivre la représentation théâtrale intitulée «Raïs Hassan» (capitaine Hassan) produite par l’association des activités des jeunes de Béni-Saf. Pour assister au spec-tacle, les bambins- ont payé 20 dinars pour le billet d’entrée, une somme qui est considérée comme symbolique par le commissariat du festival. Il faut rappeler que toutes les précédentes activités culturelles et artistiques étaient gratuites et l’accès librement ouvert au public. Cette présentation de «Raïs Hassan», le spectacle s’inscrivait dans le cadre de la compétition.
Concernant l’œuvre théâtrale, le texte, la mise en scène et la scénographie étaient produits par Hadj Abderrahmane. La distribution des rôles dans cette pièce revenait à Hadj Abderrahmane Mohamed qui incarnait le principal personnage de Raïs Hassan, Bengana Hichem dans le rôle du Cheikh, Berrazak Kaddour a campé le fantôme de la montagne et enfin Razi Ismael celui du marin. Le texte se rapporte à une histoire d’un jeune qui veut réaliser son rêve qui fermentait dans sa tête depuis de longues années. Celui de naviguer et d’arriver à l’Ile au trésor en compagnie de son père. Durant quarante (40) minutes de spectacle, les quatre artistes ont su manipuler les marionnettes en bon accord avec les paroles. L’animation était bien présente, ce qui a permis aux enfants de bien suivre l’histoire. Un bon point à signaler, celui de la réussite du décor.
A la fin du spectacle, beaucoup d’enfants sont sortis égayés d’avoir passé d’agréables moments avec la marionnette. Il est souhaitable que les chefs des établissements scolaires des différentes écoles d’Ain Temouchent amènent les élèves dans un cadre organisé pour profiter des spectacles du festival national de la marionnette dont c’est la première édition dans la wilaya. En revanche, les échos recueillis auprès des habitants d’Aïn Témouchent demandent plus de qualité pour les spectacles. Ils refusent que le festival devienne une entreprise rentière.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman