Un leader sans moyens

A trois jours de la fin de la phase aller, le Zidoria se positionne à la tête du classement avec un point d’avance sur ses poursuivants immédiats: la Jeunesse de Saoura et l’IRBS. D’aucuns commencent à rêver de cette position qui leur donne du plaisir et de la joie. Ce qui permettra, sur un autre registre, aux coéquipiers de Bouterfes d’espérer terminer cette première phase sur le podium. Le grand bénéficiaire de la courbe ascendante sur laquelle se trouve actuellement le Zidoria n’est autre que l’entraîneur Hadjar Chérif qui a réussi à redresser la barre en collectionnant une série de victoires consécutives. Avec une différence de but de + 09, les «Guerbaouas» sont bien placés pour rééditer l’exploit de la saison précédente, à savoir l’accession au palier supérieur.
Toutefois, cet objectif ne pourrait être atteint que si les moyens suivaient, comme nous l’a précisé le manager du club Hadj Mezouak. «Pour jouer les premiers rôles, il nous faut de l’argent, et c’est malheureux de voir une équipe comme le Zidoria, réputée pour sa gestion saine, souffrir sur ce plan. Nous avons eu recours à des emprunts pour subvenir à nos besoins. Je souhaite que les autorités viennent en aide au club», nous a ainsi confié notre interlocuteur.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman