Un parcours brillant mais beaucoup de regrets

Tout reposait sur ce match contre le Mouloudia de Saïda qui pouvait constituer un tournant dans le championnat avec un Chabab de Témouchent qui avait la possibilité de réduire l’avance de cinq unités que détenait le MCS sur le CRT avant cette rencontre du vendredi écoulé, à deux longueurs en tablant sur un éventuel faux pas du leader lors des trois dernières rencontres de cet exercice 2009/2010. Mais, rien de cela ne fut, avec un score de parité qui favorise, grandement, les Saïdis pour les conforter davantage dans la concrétisation du leurs rêve. Le CRT peut nourrir, aujourd’hui, de grands regrets d’avoir quitté le peloton à trois bornes de la fin en laissant le sprint final au MC Saïda, l’ASM Oran et l’ES Mostaganem qui sont séparés par trois points et qui restent les favoris dans le désordre même s’il y a un ordre qui est respecté actuellement jusqu’à cette 31ème journée. Les Témouchentois ont laissé filer le match qu’il ne fallait pas face au MCS pour faire partie de ce trio qui aurait pu devenir un quator. En se contentant de ce match nul, les Témouchentois savaient que ce résultat hypothèquerait leurs chances pour l’accession pour ne pas dire les élimineraient totalement car pour la consolation nous pouvons dire aux supporters des “ rouge et blanc “ que mathématiquement rien n’est encore joué. Les Témouchentois ont joué avec le feu et se sont brûlés pour n’avoir pas profité de l’aubaine qui leur a été offerte en jouant, à domicile, avec tout un stade acquis à leur cause contre cette équipe de Saida et qui, de surcroît, a terminé la rencontre avec…neuf joueurs. Il faut savoir être lucide et réaliste et avec le recul, tirer les enseignements utiles sur le pourquoi d’un tel échec sans avoir recours à un bouc émissaire car ça serait utopique le contraire de cette logique.
Si pour les uns, le CRT est à créditer d’un bon parcours pour son baptême de feu dans cette Nationale 2 du fait que personne n’avait misé, au départ, sur cette grande performance que vient de réaliser le Chabab en présence de dix-huit (18) clubs dont la majorité sont des “ vétérans “ dans ce palier à l’image du CS Constantine, du MO Constantine, l’USM Bel- Abbès, la JSM Skikda, le RC Kouba etc… bien loin d’un Chabab de Témouchent qui comptabilise le plus grand nombre de victoires avec Saïda et l’ASMO et peut se targuer d’occuper la première loge en matière de buts encaissés, c’est-à-dire, tout simplement, la meilleure défense de cette Nationale 2, c’est quand même un exploit que d’occuper une telle place.

Source : Voix-Oranie

2 Comments

  1. kadouri foubourg dit :

    je trouve qu il ya pas de regret sur le resultat je le trouve plus que bien en rapport avec les moyens materiel et le capital experience ce qui est important dans cette aventure cest de tirer les lecons pour entreprendre une nouvelle saison el future du club court terme moyen et long terme il faut ameliorer les point fort de la saison et analyser les causes des faiblaisses et le solutions pour les combatrent le club a une bonne reputation alors il faut creer les abonnements anuelle pour les fans c est une entree d argent actver le cafe crt faire un lieu de rencontre et absourber toute la clientelle juvenille,creer des produits propre au club tee shirt survetement ,investir dans le transport en creeant son propre parc et puis utiliser en meme temps pour les deplacements demander conseil au financier de la ville expert comptable economes,faire disparaitre les parasites du club khalata et consort et investir dans la formation des jeunes categories pour benificier des transferts,detecter les joueurs dans les villages et profiter des transferts le joueur fait un nom et le club fait de l argent

    Répondre
  2. abdellah dit :

    c est beau tout ça mais un parametre a ne pas oublier les guerbaouia sont sur le piedestal alors le gateau a part egal est-il possible entre deux formations aux ambitions disons -le pour l instant pas evident.
    laissons le hasard faire le reste sportivement.

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman