Un programme à la mesure des richesses de la région

Le secteur de la Culture de la wilaya de Aïn Témouchent semble, au regard des projets qu’il développe, passer à sa vitesse de croisière. En tout cas, c’est ce qui se précise à l’approche de l’ouverture du mois du patrimoine à travers la wilaya. A ce titre, la Direction de la Culture de la wilaya de Aïn Témouchent et la Maison de la Culture ont mis en place, pour marquer ce mois du patrimoine un programme spécial. Le lancement de ce programme s’effectuera le samedi prochain 18 avril puisque la date coïncide avec la Journée mondiale du patrimoine pour s’étaler jusqu’au 18 mai prochain et qui à son tour coïncide avec la Journée mondiale des musées. Les événements inscrits au menu seront réalisés essentiellement au sein de la Bibliothèque publique Malek Bennabi de Aïn Témouchent. Selon la fiche technique, les deux directions en question ont préparé un programme qui s’intéresse aux informations patrimoniales et culturelles. Dès l’inauguration, une visite guidée sera assurée à travers les rayons logeant les expositions proposées au public (pièces de monnaie anciennes, habits traditionnels et ustensiles anciens en poterie). Parallèlement et comme de tradition, un plateau artistique sera animé par les troupes folkloriques locales. En même temps, des portes ouvertes sur le musée seront tenues. Concernant les cultures populaires, le public sera invité à apprécier les plats gastronomiques, les métiers traditionnels et une projection en vidéo des sites archéologiques et historiques de la région té
mouchentoise. Et dans un souhait d’extension de cette manifestation, des conférences relatives aux thèmes du patrimoine seront animées dans les lycées des chefs lieux de daïras. Les lycéens connaîtront un peu plus sur la méthode religieuse et soufie, avec comme exemple la Djazoulia. Pour les élèves du primaire, des excursions guidées leur permettront de découvrir
in-facto la richesse patrimoniale matérielle et immatérielle de la région. Durant ce mois, les organisateurs lanceront des concours du meilleur dessin, du meilleur habit traditionnel, du plat gastronomique populaire et de la meilleure poésie.
Il y a également la programmation de journées d’études sur la Numidie-ouest, une deuxième rencontre sur El Bouhmidi, calife de l’Emir Abdelkader et la troisième sur la technique de la préservation du patrimoine. A titre indicatif, la région témouchentoise est réputée pour sa capitale, Siga, le mausolée de Syphax, la Zaouïa de Sidi Yagoub, l’Ile de Rachgoun et les vestiges de l’ère romaine, dont ceux situés dans la commune de Aïn Kihel.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman