Un programme d’adduction en AEP de 150 km bientôt lancé

Un programme d’adduction de 150 km aux conduites d’eau potable sera lancé, incessamment à travers la wilaya d’Ain Témouchent, afin de permettre l’approvisionnement en eau de l’ensemble des localités, apprend-on de la direction des ressources hydriques. Il s’agit des couloirs « Dzioua-Hassasna », « Dzioua-littoral » et « Dzioua-Oulhaça ». Longs chacun de 50 km, ces couloirs alimenteront, cinq localités pour le premier, 14 pour le second, et enfin, sept pour le troisième. En outre, l’Algérienne des eaux (ADE) prendra en charge la réalisation du couloir « Dzioua-El Malah » sur 30 km pour la prise en charge de cinq localités, dont celles de Ain Témouchent et El Malah. Ce programme d’adduction, explique-t-on, vient en prévision de l’exploitation prochaine de l’usine de dessalement de Chatta El Hillal d’une capacité de 200.000 m3/jour. Prévue en juin prochain, cette exploitation dotera la wilaya de Aïn Temouchent de 100.000 m3/jour.
Les travaux à l’aval de la station de dessalement qui concernent l’adduction entre l’usine et le cratère de Dzioua, sont achevés, rappelle la même source. Les besoins en eau potable de la wilaya sont estimés à 93.000 m3/jour pour une population estimée à 368.608 habitants. En 2008, la production d’eau potable a atteint 42.221 m3/jour, soit un déficit de 50.779 m3/jour et un taux de satisfaction de 45 pour cent.
Le programme de distribution a atteint, durant cette même année, des seuils critiques, plus particulièrement pendant « la saison estivale où Beni Saf et Tamazourah n’ont reçu de l’eau qu’un jour sur 20″, signale-t-on.
L’entrée en service de la station résoudra tous ces problèmes d’alimentation en eau potable, parallèlement aux actions engagées pour la réhabilitation des réseaux AEP. Plusieurs opérations de rénovation sont en cours, dans ce cadre, pour toucher un linéaire de 67.000 mètres.Les localités touchées sont celles de Tamazourah, Oued Sebbah, Sidi Boumediène, Sidi Bel Adda et Beni Saf, entre autres. L’impact attendu de ce programme étant « l’élimination des fuites sur les réseaux et la lutte contre les maladies à transmission hydrique », ajoute-t-on.

Source : APS

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman