Un trio d’écumeurs de routes de plages démantelé

Suite au dépôt de plusieurs plaintes émanant de visiteurs venus profiter de leurs vacances sur le littoral témouchentois, où ils n’ont trouvé qu’agressions et désillusions, les gendarmes viennent de mettre hors d’état de nuire un trio qui sous la menace d’armes blanches, délestait ses victimes de leurs biens. Le touriste qui avait la malen-contreuse idée de s’arrêter, ne serait-ce que pour satisfaire un besoin naturel ou pour profiter de la beauté du paysage, était en effet exposé à des risques d’agression de la part de voyous, «courageusement» armés de couteaux dont ils menaçaient les chauffeurs de véhicules, obligés de leur laisser tous leurs biens (argent, vêtements, portables et autres objets de valeur).
La situation prenant une tournure alarmante, a fait réagir le commandant du groupement de la gendarmerie, qui a décidé de quadriller les routes du littoral par des patrouilles mobiles. Entre-temps, ce dernier mardi, la RN96 reliant les plages de Béni-Saf, Oued El-Hallouf, Terga et Sassel, a été le théâtre d’une autre agression survenue près de Ouled Kihel, distante de 6km de Terga Plage. Un jeune couple marié a eu la mauvaise idée de s’arrêter à cette hauteur, quand il été surpris par l’arrivée subite de trois (3) agresseurs arborant des armes blanches.
Quelques instants plus tard, ils ont disparu non sans rafler au passage tout ce que portait sur eux les jeunes époux. Mais, il faut croire que la Providence veillait, puisque 5 minutes après, la patrouille de la gendarmerie, affectée à la surveillance de cette route, a été hélée par les victimes qui leur ont raconté leur mésaventure. En deux temps trois mouvements, toutes les routes y compris les chemins vicinaux ont été bouclées et passées au crible. C’est ainsi que dans la demi-heure qui suivit, deux membres de la bande ont été interceptés avec tout le butin volé, alors que le troisième acolyte avait eu le temps de s’esquiver par un autre chemin. Les deux malfaiteurs arrêtés, R.M. âgé de 24 ans et B.N. 22 ans, ont été placés sous mandat de dépôt par le procureur de la République près le tribunal de Témouchent.

source: Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman