Une association de donneurs de sang interpelle la DSP

sangL’association des donneurs de sang «Djaber Ibn Hayan», activant au sein de la wilaya d’Aïn Témouchent, a tenu à présenter à la population locale, son bilan d’activités de l’année 2007, duquel il ressort qu’elle a organisé 6 opérations de collecte de sang, qui auront rapporté quelque 300 poches au secteur sanitaire. En matière de sensibilisation, cette association a également organisé des journées sur le tabagisme, sur les risques liés à l’émigration clandestine et sur le sida, ce fléau ayant même fait l’objet d’une journée au niveau de l’Hôtel Shératon d’Oran, au profit des 750 agents employés dans cette importante structure hôtelière.
Il en est ainsi également pour le participation aux journées d’études sur l’environnement aquatique. Rappelons que cette association qui comprend en majorité de médecins, a déjà ouvert 11 bureaux communaux, respectivement, à Aïn Tolba, Aïn Temouchent, Chentouf, Aghlal, Oued Berkèche, Sidi Benadda, El-Amria, Béni-Saf, Aïn Kihel, Aïn El-Arba et Ouled Kihel. Son action repose sur la sensibilisation par le biais des prêches des imams le vendredi dans les mosquées. Cependant, les membres de cette association n’ont pas été aussi tendres envers les autorités de la wilaya. Selon son président, D. Agha, malgré la réalisation du nouveau poste de transfusion sanguine (PTS), aucune amélioration ne pointe encore à l’horizon, notamment, à l’Hôpital Ahmed Médeghri d’Aïn Témouchent. Pour cela, il interpelle la direction de la Santé et de la Population, pour l’inciter à procéder au rassemblement des éléments constituant le séparateur de sang. Selon lui, les deux éléments constitutifs sont isolés séparément, l’un se trouvant à l’hôpital d’Aïn Témouchent et l’autre à celui de Béni-Saf. Toujours selon notre interlocuteur, ce séparateur permettra l’obtention des constituants (plasma, plaquettes et globules rouges). Par conséquent, les malades cancéreux pourront être soignés sur place avec les plaquettes ainsi obtenues, au lieu de les obliger à se déplacer vers Oran ou Sidi Bel-Abbès, pour être soignés par simple transfusion sanguine, quand on connaît les risques transfusionnels que cela suppose. En second, il encourage l’association à multiplier les collectes, et cela, tant que les conditions de stockage seront disponibles. Enfin, un appel est lancé au président de la fédération nationale des donneurs de sang, M. Kezzal, au sujet de l’offre de clinomobile déjà promise.

source : Voix-Oranie

2 Comments

  1. ALEM Mohamed Amine dit :

    Bonjour à vous,
    Je me présente;je m’appelle ALEM Mohamed Amine,ancien « Pré-employé » au sein du PTS du secteur sanitaire d’Ain-Témouchent et ancien bénévol de cette association .
    Actuellement j’ai repris les études en Maitrise de Génétique moléculaire et physiologie en france, à La Roche Sur Yon (85).
    Je voulais dire qu’il fallait remercier les bénévols « pré-employés » qui non seulement n’étaient pas payés dignement et pour lesquels aucune reconnaissance pour leurs dévouements lors de ces jour de collecte de sang.

    ALEM Mohamed Amine
    étudiant en M1 de biologie (futur docteur),dont les D.E.S universitaire n’est pas reconnue par la fonction publique.

    P.S: Mon tel est le +33659256840

    Répondre
  2. admin dit :

    Bienvenue Amine :-)

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman