Une centaine de projets de proximité proposés

Près de 100 projets de proximité de développement rural intégré (PPDRI) ont été proposés à Aïn Témouchent au titre des contrats de performance pour le renouveau rural 2010-2014, apprend-on de la Conservation des forêts. Cette opération a été marquée par «la tenue de réunions de sensibilisation et d’information avec les cellules d’animation rurale des communes et des daïras, conformément au contrat de performance», souligne-t-on de même source. Ces projets se répartissent, précise- t-on, entre quatre thèmes fédérateurs, à savoir la modernisation des villages et K’sours (17 projets), la diversification des activités économiques en milieu rural (32), la protection des ressources naturelle et leur valorisation (33), et la protection et valorisation du patrimoine rural matériel et immatériel (14). La mise en oeuvre de ces PPDRI, actuellement en phase de formulation et de confirmation, permettra d’améliorer le cadre de vie des citoyens, notamment dans les communes les moins nanties de la wilaya, indique-t-on.
Cette année 2009 a vu le lancement de 14 PPDRI avec des retombées socio économiques escomptées au profit de 10.248 citoyens vivant dans 15 communes relevant de cinq daïras, rappelle-t-on de même source. Un montant global de près de 269 millions DA a été alloué pour la réussite de ce programme générateur de 516 postes d’emploi. Pour le premier thème fédérateur (modernisation des villages et K’sours), une enveloppe de près de 150 millions DA a été engagée pour la création de 220 postes d’emploi, indique la Conservation des forêts en faisant état d’un taux physique d’avancement de 10 pour cent. Les deuxième et troisième thèmes ont vu la mobilisation de sommes avoisinant 50 et 60 millions DA, avec respectivement 100 et 126 nouveaux emplois à générer. En outre près de 9 millions DA ont été alloués au quatrième thème en prévision de la création de 70 postes d’emploi.
La phase expérimentale, engagée en 2007 avec 9 PPDRI totalisant une enveloppe de 150 millions DA, avait ciblé 6.293 habitants de sept communes. Ces PPDRI enregistrent, actuellement, un taux d’avancement de plus de 97 % pour générer 169 postes de travail. L’année 2008 a été mise à profit pour «la consolidation de l’initiative» avec un montant de 75 millions DA destiné au financement de 15 PPDRI au profit de 8.533 habitants répartis à travers 8 communes, lesquels enregistrent un taux d’avancement de 90 %. La particularité de ce programme, initié par le ministère de l’agriculture et du développement rural, porte sur «la concrétisation d’une approche participative des habitants concernés » en ce sens que les citoyens ont la possibilité de proposer des actions de développement collectives (AEP, assainissement, routes, pistes, bassins, santé, notamment) et individuelles (activités
agricoles diverses). Ces dernières actions bénéficient du soutien de l’Etat à hauteur de 30 % de leur coût pour un délai de réalisation fixé à 12 mois, exception faite pour le reboisement où le délai imparti est doublé (24 mois). Les porteurs de projets bénéficient, en outre, de formations spécifiques qui ont été bénéficié, cette année, à 18 personnes (10 d’El-Amria et 8 de Oulhaça) dans le domaine de l’apiculture à l’Institut technologique moyen agricole (ITMA) d’Aïn Temouchent. La Conservation des forêts souligne également que tous les dispositifs d’aide à l’emploi tels ceux de l’ANSEJ, CNAC et ANGEM, s’intègrent dans le cadre des PPDRI.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman