Une circulation bloquée des heures durant

orageLes pluies qui se sont abattues, durant cette journée de lundi et l’après-midi de dimanche vers 17h00, ont empêché des centaines de véhicules de circuler, les routes étant envahies par les eaux boueuses que les avaloirs obstrués ne pouvaient plus contenir. Certains véhicules ne pouvaient même plus avancer, leur moteur noyé. Il a fallu l’intervention de la Protection civile, dont les éléments se démenaient comme ils pouvaient, au même titre d’ailleurs que les agents de la circulation. Parmi les grandes artères où la circulation était bloquée, il faut signaler les avenues Boudiaf Med et 1er Mai, la Cité des cadres, du 5 Juillet, la route de la zone industrielle, la route de Chentouf et Haï Zitoun. La cause en revient aux avaloirs très vite obstrués et devenus d’aucune utilité.
A croire que l’APC a oublié de faire son travail, en dépit des appels citoyens qui lui ont été adressés auparavant par voie de presse. Un travail qui devait se faire après la saison estivale, voire au plus tard au mois de septembre. Faute de l’avoir entamé, l’APC se retrouve devant un immense chantier, effet boomerang, pour dégager ces mêmes avaloirs qui ont, cette fois encore, trahi la population et surtout les automobilistes dont les véhicules sont restés bloqués. Espérons que la ville d’Aïn Témouchent a fini de manger son pain noir et qu’elle ne subira pas d’autres intempéries de ce genre.

Source: Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman