Une feuille de route pour le tourisme

Aussitôt installé dans ses nouvelles fonctions de ministre du Tourisme et de l’Artisanat, l’ex-représentant chargé de la pêche, Monsieur Smaïl Mimoune, est attendu jeudi prochain à Aïn Témouchent pour une visite de travail d’une journée qui va lui permettre de connaître la situation d’un secteur qui attend des grandes décisions politiques pour se mettre sur les rails d’une manière effective. Tout d’abord, les observateurs sont attentifs à plus d’un titre pour savoir quelle est la feuille de route que le ministre compte mener pour faire sortir le secteur du tourisme et de l’artisanat des situations d’hésitations à répétition et des tentatives de décollage maintes fois usitées et vouées à l’échec. Les 06 zones d’expansion touristique n’ont pu attirer des investissements, et ce malgré les efforts déployés à plusieurs niveaux décisionnel et exécutif. Toute la politique du développement et de la promotion du tourisme est à revoir.
Premièrement, il faut savoir exactement ce que l’on veut développer et promouvoir comme tourisme en Algérie d’une manière générale et à Aïn Témouchent d’une façon particulière. La politique à dégager ne doit pas entreprendre des programmes essayés ailleurs et jugés aujourd’hui par leurs promoteurs inefficaces. Les exemples sont là et les statistiques parlent d’elles-mêmes. Cependant, le ministre va prendre connaissance de l’étude portant réalisation d’un institut supérieur spécialisé dans l’hôtellerie et le tourisme. Son implantation dans la nouvelle ville d’Aïn Témouchent en construction est un bon choix dicté dans la perspective de l’insérer dans le grand ensemble des infrastructures mitoyennes au Centre universitaire d’Aïn Témouchent (CUAT). Aussi, certains dossiers ébauchés par son prédécesseur devaient être déblayés de nouveau et faire l’objet d’études de faisabilité tels que ceux en rapport avec les abris de pêche, les zones d’échouage et les ZET non encore classées. Le thermalisme à Hammam Bou Hadjar est un domaine à développer et promouvoir notamment après la classification de la ville des bains en tant que zone d’expansion touristique à promouvoir.

Source : Quotidien-Oran

One Comment

  1. B.N.P dit :

    Les villes des hauts sont entrain de mener une guerre économique??
    OUI. c’est la guerre du culinaire, il essayent d’imposer le mouton dans les assiettes des nordistes..Plus on consomme leurs produits et plus on devient tributaire d’eux..allant jusqu’a détruire notre milieu biologique pour leur permettre de faire de lui leur pâturage..ce système économie doit en principe s’arrêter..ça y est c’est fut une période ou les haut plateaux par des jeux d’alliance politique au gouvernement ont put imposer leur politique a Témouchent et aux villes côtières…
    On va renverser la tendance, pour cela il faut rester solidaire et ne privilégier que l’intérêt de la wilaya…si certain gestionnaires administrateurs sont injectées chez nous, il faut les surveiller c’est tout et faire en sorte de les récupérer en imposant que leurs enfants soient scolariser ici dans la wilaya..une fois sa famille installé chez nous, l’administrateur ne pourra pas aller trop loin dans l’application des intérêts de ceux qui l’ont placés et qui attendent qu’ils servent leurs régions ou mieux leurs propres intérêts..un étranger de la wilaya restera toujours un étranger, il pense toujours a quitter la wilaya pour aller s’installer ailleurs chez lui..donc il utilise les ressources de la wilaya pour investir dans sa propre wilaya..La wilaya doit donc opérer la surveillance des transferts de fonds inter wilaya et ne laisser un iota la quitter ..pour protéger les intérêts de la population et veiller a leurs sécurités même si on nous accuse de régionalisme..a eux de l’appeler comme ils le souhaite a nous de développer notre wilaya et espérer a atteindre le niveau européen des années 80 alors qu’ils sont maintenant en 2013 ….Premire chose a faire d’urgence obliger les restaurants du publique, université école santé et police de consommer 3 x par semaine du poisson frais produits localement pêchées et traités… L’état fera en sorte qu’elle offre 25% de plus le prix du poisson…les moules seront privilégié aussi et doivent occuper les plats journaliers..chaque jours l’élève doit avoir son plat magnifique de moule et d’escargots dans chaque repas..cette activité côtière de la reproductions des moules est conférés aux femmes..Nous avons l’avantage d’avoir des femmes travailleuse par rapport aux femmes des zones du sud qui ne travaillent pas et qui restent dans leurs tente (villas) pendant que l’homme est entrain de perte avec ces troupeaux..Chez nous la femme est différente et on c herche justement a transformer nos femmes en femme des haut plateaux..une femme enroulées dans une djellaba qui reste assise sur le sol devant sa télé entrain d’écouter zandani tout préparant du berkoukés, pour son berger qui soit il était entrain de garder des moutons ou garder des autres choses..le fait de garder peut englober plusieurs choses.. la femme de Témouchent nos femmes et nos filles sont différentes et d’éducation différentes..elle doit aller au travail avant qu’elle avait subit une formation..contacter la régions nantaises inviter des jeunes filles française pour apprendre ensemble comment faire pour produire reproduire cultiver traiter les moules et ensuite cuisiner et présenter tout cela aux invités et aux touristes..je suis passé vers l’université et l’architecte qui avait conçu cette université doit comme même fournir tous les explications pour nous dire comment il avait fait son choix sur cette architecture type du cachots..il a réalisé des couloires qu’on ne comprends pas leurs usages…Donc il faut opérer des modifications architecturale au niveaux de cette mastodonte en brisant les murs afin de casser les labyrinthe et faire les salles de classe vers la cours principale..D’ou vient le directeur de ce centre ?? D’où il recrute ces enseignants ?? Il faut le surveiller de prés pour jeter un coup d’œil sur son staff..il n’a pas le droit de nous ramener n’importe qui de n’importe ou… il faut le faire comprendre que la wilaya de Témouchent n’est pas la wilaya de bel abbes ni la wilaya de Naama ni de Tlemcen encore mois de Batna ou tzi ouzou..Chaque région a sa propre culture millénaire. Nous avons la notre. C’est pourquoi la wilaya doit privilégie les enfants propres de la wilaya sinon prendre des gens qui ont le même profil culturel que la wialya de Témouchent..je parle ici de la region de sidi el houari, mers el kebir ghazauet et coté est d’oran a savoir Arzew jusqu’a Mostaganem ..le directeur de l’université n’a plus le droit de recruter que dans un cadre de réunions générale élargis a tous le monde..le plan de développement de l’université doit se faire en réunion général en plénière..ils utilisent le conseil scientifique pour tracer la politique alors que la mission du conseil scientifique n’est fait pour le recrutement..le conseil scientifique donne un avis sur un problème scientifique et technique et n’est pas compétant dans l’élaboration des plan de formation..c’est le conseil général de l’université qui regroupe le conseil des enseignants le conseil des administrateur et le conseils des investisseurs et homme politique avec en présence de l’Assemblée populaire de la wilaya (elle qui doit débloquer le budget final) qui doivent discuter sur le plan de formation et ensuite recrutement des compétences. L’université joue sur l’ignorance des Temouchentois pour faire ce qu’ils veulent..Ne laisser pas une bande d’ignorants faire ce qu’ils veulent dans notre wilaya..s’ils veulent faire ce qu’ils veulent qu’ils aillent dans d’autres wilaya qui acceptent des recevoir..Déjà il fait allez chez ce directeur d’université pour le sommer de ne plus laisser les voitures entrer a l’université et ne plus laisser d’étranger enter. Dorénavant une règle interne sera imposer a ce directeur de ne plus laisser un étudiant libre a l’intérieur de l’enceinte soit il sera en cours soit en bibliothèque soit dehors..l’étudiant doit entre avec une blouse blanche obligatoire sur laquelle sera accrocher son badge d’étudiants..Tous le monde doit avoir son propre badge avec des couleurs différentes pour distinguer entre les 4 corps..Administration enseignant et étudiants. et personnels vacataires (a mis temps ou le corps de CDD)
    …fermer la wilaya aux étrangers soyons vigilant en appliquant la réglementation quitte a faire tourner le sol et provoquer un tremblement de terre….marches ou crèves..Commençant par les moules et les régions nantaise et bruxelloise…et le père qui refuse que sa fille porte la tenue de travail et va a l’université en tenue d’étude qu’il la garde chez lui et qu’il la transporte vers le sud pour lui trouver un berger..ici a Témouchent nos filles s’intègrent dans un mode de vie de travail d’étude et d’apprentissage et de belle vie…

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman