Une nouvelle gare routière en cours de réalisation

La ville d’Aïn Témouchent bénéficiera d’une nouvelle gare routière en cours de réalisation près de la RN2, reliant le chef-lieu de cette wilaya à celle d’Oran, a-t-on appris de la direction des Transports. Lancé en février dernier, ce projet contribuera au désengorgement du centre-ville, qui abrite la gare actuelle et offrira aux voyageurs et aux transporteurs de meilleures conditions d’accueil et d’exercice de leur activité, a-t-on souligné de même source. La nouvelle gare routière sera implantée sur une superficie globale de 30.450 m², dont 1.984 m² bâtis en infrastructure routière moderne en R + 1, disposant de toutes les commodités avec 35 quais d’embarquement pour les liaisons inter-wilayales, intercommunales et urbaines.
Le taux d’avancement actuel des travaux est estimé par la même source à environ 40 %. Parallèlement, le secteur des Transports a enregistré plusieurs actions de développement des prestations fournies aux usagers. Ainsi, les liaisons locales ont-elles été renforcées par la mise en circulation de plus de 182 véhicules supplémentaires de voyageurs, représentant environ 13.613 places. La direction des Transports a fait état, en outre, de l’exploitation de 775 licences de transport par taxi sur les 1.471 attribuées, soit un taux d’exploitation de 53 %.
Sur les 28 communes de la wilaya d’Aïn Témouchent, six collectivités locales comptent un taux d’exploitation supérieur à 50 %. La couverture en matière de transport public et l’absence de rentabilité expliquent le faible taux d’exploitation au niveau des autres communes, a-t-on estimé.
En raison d’une forte demande de transport au niveau des agglomérations à forte densité de population, le parc taxi est concentré surtout au niveau des grandes villes, à l’instar d’Aïn Témouchent, où 359 licences sont exploitées, Béni Saf (171) et Hammam Bou-Hadjar (52), a expliqué la même source. En matière de transport ferroviaire, celui des voyageurs n’enregistre que deux rotations quotidiennes entre Aïn Témouchent et Oran pour une moyenne de 3.000 usagers par mois. La liaison entre ces deux wilayas sera prochainement renforcée par la mise en exploitation d’un autorail, a fait savoir la direction des Transports.

Source : Echo-Oran

3 Comments

  1. samir dit :

    la commune poubelle. la commune de chabat el lehem depuis l’arrivée de ce nouveau maire soit de ce dernier mandant la commune de chabat el lem située a 5 kms de la ville de ain temouchent est devenu une vraie poubelle. avce son jardin laissée par les colons . ce jardin est bdevenu la grande poubelle d’afrique

    Répondre
  2. samir dit :

    le maire de cahabt el lehem bien que sale . sa commune est sale depuis son arrivé a la tete de cette commeune.pas d’élécrticité..l’eau circule dans les rue des pannnes. la saleté dans tous les cotés.changez cette imbécile maire

    Répondre
  3. You made some really good points there. I looked on the web for more information
    about the issue and found most individuals will go along
    with your views on this web site.

    my weblog: Celine Sac à main

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman