Une route de 6km pour accéder à la plage de Sbiât

plageSelon le directeur du Tourisme de la wilaya d’Aïn Témouchent, la route d’accès à la plage de Sbiât, relevant de la commune de M’saïd, dans la daïra d’El-Amria, est réalisée à 100% sur une longueur de 6km, ce qui permettra aux estivants d’accéder désormais au bord de la belle bleue, sans aucune difficulté. Une très belle plage que les estivants et les services de la wilaya ont découverte il y a à peine deux années et qui présente des opportunités d’investissement indubitables dans les années à venir. Certains disent même qu’elle fera oublier toutes les autres plages du pays, en raison d’un littoral de sable fin agrémenté par deux îlots plantés dans la belle bleue.
Avec la réalisation de cette route, le caractère inaccessible de cette plage vient d’être rangé au rayon des vieux et mauvais souvenirs, que se remémorent bon nombre d’automobilistes qui se sont laissés piégés dans le sable, en tentant d’y accéder. Le projet de réalisation aura coûté 9 milliards de cts, soit 1,5 milliards le kilomètre réalisé. Pour le directeur du Tourisme, M. Hadj Saïd, il n’y aura pas d’autre plage à ouvrir cette année, le nombre étant toujours limité à 20 plages autorisées à la baignade. En fait, depuis le prise de fonction de M. Bouderbali Med, à la tête de la wilaya d’Aïn Témouchent, 4 nouvelles plages ont été autorisées en l’espace de deux ans, à savoir Sbiât, Madagh, Mallouse et la réouverture de Sidi Boucif. A signaler que les travaux de nettoiement de ces plages ont commencé.
Par ailleurs, à la suite de la réunion qui a regroupé autour du ministre du Tourisme, tous les cadres du secteur, l’expression «saison estivale» a été bannie du jargon habituel et remplacée par «saison touristique». Une saison qui sera placée cette année sous le slogan «Je préfère l’Algérie». A signaler que toutes les plages du territoire national seront placées dorénavant sous l’égide du Commissariat national du littoral auprès du Ministre et que le littoral de l’Ouest sera placé sous la férule du Commissariat Régional du Littoral (CRL). Un espace côtier qui regroupe d’ouest en est, la façade maritime des wilayas de Tlemcen, Aïn Témouchent, Oran et Mostaganem, avec une plage de démonstration devant servir de vitrine à chaque wilaya.

Source : Voix-Oranie

4 Comments

  1. chenafa dit :

    j’esper que l’acces ne sera pas reserver pour la voiture car je c’est qu’il y aura invasion de gens qui ne respecterons pas le coter nature de cette région.
    s’il vous plaie respecter le coter nature de notre bled.
    si je dis ça c ‘est parce que je sais que c’est une région riche en nature que plein de gens on grandit dans cette région. merci de respectez l’algérie et bonne balade.

    Répondre
  2. Boukabouya Mohamed dit :

    Bonjour M Chenafa
    C’est bien d’êrte amoureux de la nature et s’ériger en défenseur de celle-ci mais parfois il faut consentir des sacrifices pour promouvoir le tourisme et par la même l’économie de la région
    Amitiés à M Chenafa Kaddour (ex maire de El Amria)

    Répondre
  3. chenafa dit :

    salut je reviens du bled un peu degouter car voila la plage sbiat n’est plus une plage mais un garde fou pour les touristes.
    je m’en fou un peu ddu tourisme il y assez de projet en algerie pour promouvoir cette plage. je suis desolée de voir tous ces gens qui viennent sur cette plage.a l’époque c’etais une ambiance familiale qui régnait mais maintenant comme tu dis boukabouya c’est une ambiance de fric. et je suis contre sa.

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman