Une seconde ville en chantier

batimentA vocation agricole, la wilaya d’Aïn Témouchent, longtemps marginalisée, a retrouvé, au cours de ces dix dernières années, sa sérénité et son charme et ce, à la faveur de programmes conséquents. Presque tous les secteurs ont bénéficié de grands projets dont celui de l’habitat qui a connu un extraordinaire boom avec la construction de 14.624 logements. Par ailleurs, de nombreux projets de développement ont été réalisés dans les secteurs de l’hydraulique, les travaux publics, la santé, la culture, la jeunesse et les sports… Parmi les importants projets qui ont vu le jour l’année écoulée, on notera le nouvel hôpital «Dr Benzerdjeb», le dédoublement de la RN2 et la RN35 en voie d’achèvement.
On a également enregistré, selon la cellule de communication de la wilaya, le lancement des travaux de réalisation d’une zone industrielle de la Sonatrach, érigée à proximité de la commune de Ouled Kihel. S’agissant du secteur de l’hydraulique, il a été procédé au lancement de l’usine de dessalement d’eau de mer d’une capacité de 200 000 m³/jour, implantée du côté de Chatt El-Hillal (ex-Oued El Hallouf). La wilaya enregistre aussi, la construction d’une nouvelle ville et de son pôle universitaire de 4.000 places pédagogiques, extensible à 8.000, et 2.000 lits. Etalée sur 60 hectares, cette nouvelle ville, après celle de Akid Othmane, abritera, outre les 3.000 logements, un hôtel, un centre commercial, des terrains de sports et une mosquée. Les autorités locales ont jugé avantageux de renouveler l’expérience de la première nouvelle ville qui leur a valu, d’ailleurs, toute la fierté.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman