USM Témouchent-L’Union fait la force

footDevancée à l’issue de la première manche du championnat par, respectivement, le Wifak de Sebdou et le Chabab d’El Abed, l’Union témouchentoise se targue tout de même d’avoir réussi à décrocher avec brio une marche sur le podium. Annoncée comme un sérieux client à l’accession, l’USMT est parvenue donc à honorer son statut et reste déterminée plus que jamais à aller jusqu’au bout de ses prétentions. Cela dit, même si le chemin qui mène au sacre est parsemé d’embûches, il n’en demeure pas moins que les partenaires du capitaine Benzerbadj, disposant suffisamment d’arguments pour accéder en Régionale Deux.
A cet égard, il importe de mettre en exergue le travail assidu effectué par la paire Mahrouz-Mehadji depuis l’intersaison. Aufour et au moulin,le staff technique témouchentois a, de prime abord, le souci de donner au club une assise solide où la discipline et l’esprit du groupe constituent désormais le longeron de l’échiquier. En tentant de mettre l’expérience et le savoir-faire au profit des jeunots, le tandem Mahrouz-Mehadji aspire surtout à redynamiser le afin de lui permettre d’aller de l’avant. Cette approche, faut-il le souligner, s’avère aujourd’hui rassurante à plus d’un titre et cela, peut se justifier par le parcours étincelant réalisé jusqu’ici par les camarades du vieux briscard, Kamel Groune.
Avec 27 points au compteur, l’Union s’installe confortablement à la 3ème place à deux unités de retard sur le chef de file. Néanmoins, Belghomari et compagnie auraient pu facilement prétendre à un meilleur classement n’étaient-ce les faux pas enregistrés à Embarek Boucif devant l’AAT (0-0) et le CRBREM (-2). Par ailleurs, le dispositif défensif souvent bien mené par la charnière centrale Fakir-Kharchiche s’est montré assez solide puisque le keeper Tahrour ne s’avoua vaincu qu’à 10 reprises. Outre, leur rôle défensif, les arrières latéraux Aounalah et Gherabi donnent un appui supplémentaire à l’entrejeu. Au niveau de ce compartiment sensible, les récupérateurs Gharbi et Soudani assurent pleinement leur rôle. Sur le plan de la construction, Benzerbadj brille par sa lucidité à l’heure où le stratège Yousfi se distingue constamment par sa créativité. Au front de l’attaque, le buteur maison Belaïd brille de mille feux. Même s’il n’a pas été épargné par les blessures, celui-ci, dont l’avenir s’annonce radieux, est considéré comme un atout offensif considérable. Dans sa tâche, il est épaulé par la paire Belghomari-Abidi on encore, les nouvelles recrues Touati et Krim.
Durant la trêve hivernale, l’USMT compte effectuer un mini stage bloqué au complexe thermal de Hammam Bouhadjar. Ce regroupement vise en particulier à recharger les accus dans l’espoir d’aborder la suite du championnat sous de bons auspices. Le seul souci auquel reste confronté l’USMT demeure cependant les difficultés liées à la trésorerie du club. A ce titre, le coach Mahrouz estime que si son équipe carbure à plein régime, il est grand temps d’attirer l’attention des pouvoirs publics pour prendre en charge cette jeunesse. L’ex-Asémiste ajoutera qu’il remercie tous les bienfaiteurs qui n’ont ménagé aucun effort pour prêter main-forte à l’USMT notamment en ces temps de vaches maigres. A noter enfin la louable initiative prise récemment par les responsables de l’USMT, à leur tête le jeune technicien Kouider Sayah, l’entraîneur des minimes. En effet, le club vient d’honorer ses jeunes joueurs ayant réalisé des résultats scolaires encourageants. Au regard de l’état d’esprit qui règne en sein de cette équipe, l’USMT reste de par le dévouement de sa composante, un exemple à suivre.

Source :Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman