USM Témouchent – Une victoire psychologique

img7Annoncée, au début de cette saison, comme étant un sérieux candidat à l’accession, l’USMT a réussi tout de même à faire valoir ses arguments en jouant toutes ses cartes jusqu’à l’ultime moment d’un championnat, qui, de l’avis des observateurs, a tenu toutes ses promesses. Il aura, cependant, fallu un tout petit brin de réussite pour que la bande à Mahrouz parvienne à atteindre l’objectif principal tracé à l’avant-saison visant à rejoindre le palier supérieur. A la faveur, donc, d’une préparation judicieuse ponctuée par une série de matches amicaux face à des équipes forçant le respect, le onze témouchentois, mené par le tandem Mahrouz-Mehadj, entamera le challenge tambour battant.
En alignant trois succès d’affilée, tout portait à croire que les partenaires du capitaine Benzerbadj étaient décidés à aller jusqu’au bout de leurs ambitions. Après 7 matches réussis, la magnifique série d’invincibilité prendra fin à l’occasion du choc ayant mis aux prises l’Union et le Wiffak de Sebdou, où, rappelons-le, l’USMT s’était inclinée, hors de ses bases. La seconde défaite de l’USMT a été concédée, cette fois-ci, à Embarek Boucif, où les coéquipiers du goleador Belaïd avaient été surpris dans les toutes dernières minutes du choc disputé face au Chabab de Ras El-Ma (1 – 2).
En vue de recharger ses accus, l’USMT est entrée, en prévision de la seconde manche, en stage bloqué d’une dizaine de jours au complexe thermal de Hammam Bou-Hadjar. Aussi, durant le mercato, la formation témouchentoise s’est-elle attaché les services de plusieurs éléments ayant un capital expérience assez considérable, à l’image de Belaïd et de Krim (ex-CR Témouchent) et de Touati (AB Chabat). En effet, la détermination de l’USMT s’est matérialisée par un enchaînement d’une série de résultats positifs jusqu’à cette fatidique 19ème journée, où l’Union a concédé un nul amer, chez elle, lors du derby l’ayant opposée à l’OS Ben Adda. Ce faux pas, du moins inattendu, a eu peut-être des conséquences fâcheuses sur le rendement des poulains de Mahrouz, dans la mesure où Aounallah et Cie ont encore trébuché, sur leur paillasson, mais cette fois-ci, devant leur éternel rival, le Wiffak de Sebdou.
C’était là, vraisemblablement, le tournant du championnat. Pour les observateurs, l’USMT s’est fait piéger là où il ne fallait pas puisque le nul, ramené d’Embarek Boucif, à cinq journée de la fin de la joute, avait boosté le Wiffak de Sebdou, lequel a, ensuite, accaparé le fauteuil de leader avec brio jusqu’au dernier round. Au passage, il y a lieu de signaler que le manque de jus, lors du sprint final, aura été fatal aux Témouchentois. Avec un peu plus de maturité, ces derniers auraient largement eu la possibilité d’être les premiers à franchir la ligne d’arrivée. En somme, ce ratage est resté en travers de la gorge des inconditionnels de l’USMT. Mais, il serait assimilé, pour les plus optimistes d’entre eux, à une victoire plutôt psychologique.

Source : Echo-Oran

2 Comments

  1. Mohamed Deza dit :

    Allez courage les gars et un peu de patience l’année prochaine sera la bonne

    Répondre
  2. bennegui dit :

    je felicite noreddine Mahrouz pour le travail qui la fait et ces adjoints pour USMT.VOUS etre sur la bonne Voie.du courage nono,Salut

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman