Vers l’intégration de l’aquaculture dans la région

Six daïras de la wilaya de Aïn Témouchent sont intéressées pour lancer, au niveau d’une dizaine d’exploitations agricoles, l’opération d’intégration de l’aquaculture, apprend-on de la direction des services agricoles (DSA) de la wilaya. Au préalable, la DSA a effectué un recensement des agriculteurs intéressés par cette expérience, note-t-on. L’intégration de l’agriculture et de l’aquaculture constitue une opération à rendements multiples pour les deux secteurs, estime-t-on à la direction des services agricoles. Inscrite dans le cadre de la vulgarisation de la campagne agricole 2008-2009, cette action offre plusieurs avantages,dont la «fertilisation des sols» irrigués à partir des eaux des bassins aquacoles grâce à la richesse des nutriments contenus sur place.
Elle multipliera aussi les rendements des agriculteurs et chassera les insectes, vecteurs de certaines maladies nuisibles aux productions agricoles et au sol, indique-t-on. Cette initiative a été favorablement accueillie par les participants lors de la journée d’étude du schéma directeur de développement de la pêche et de l’aquaculture organisée dernièrement à Aïn Témouchent, qui l’ont adoptée comme recommandation à l’issue de leurs travaux, pour ses multiples avantages. La wilaya de Aïn Témouchent renferme, souligne-t-on, 623 bassins d’irrigation agricole totalisant un volume de 73.128 mètres cubes d’eau.
Ils sont répartis entre 601 bassins de 100 M3 chacun, 15 de 150 M3 et 7 de plus de 150 M3, précise-t-on. Ce potentiel contribuera également au développement de la production aquacole de la wilaya. Celle-ci compte, rappelle-t-on, deux projets en cours de réalisation dans le cadre du programme de relance économique. Il s’agit respectivement des projets «Aquatafna» (700 tonnes/an et 70 postes d’emploi) et «Aquasol» (100 tonnes/an et 100 postes de travail).

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman