1.500 logements pour la résorption de l’habitat précaire

La wilaya d’Aïn Témouchent a bénéficié d’un quota de 1.500 logements au titre de la résorption de l’habitat précaire (RHP), parallèlement aux 3.000 unités en cours de réalisation, a annoncé mardi le wali. Intervenant lors d’une séance de travail consacrée à la répartition de ce nouveau quota, le chef de l’exécutif de wilaya a mis l’accent sur le traitement «site par site à éradiquer et dans leur totalité», afin de ne pas éparpiller les efforts consentis par les pouvoirs publics dans ce domaine. Les douars Chafaâ à Sidi Ben Adda, Sagla et Boukourdane à Beni Saf, et Guetna à Terga doivent ainsi être éradiqués dans leur totalité afin d’atteindre un meilleur impact et d’améliorer les conditions de vie des citoyens concernés, a-t-on indiqué. Tenant compte des besoins recensés qui sont de l’ordre de 6.000 familles à prendre en charge, les 1.500 logements ont été distribués entre les communes de Beni Saf (564), Aïn Kihel (370), Sidi Ben Adda (260), El-Malah (134), Aïn El-Arbaâ (122) et El-Amria (50).
Pour mener à bien cette opération, dont l’échéance a été fixée à 2014, les chefs de daïra et les directeurs du Logement et des Equipements publics, de l’Urbanisme et de la Construction (DUC) et de l’Office de la promotion et de la gestion immobilière ont été instruits pour renforcer les chantiers des 3.000 unités d’habitat en voie de concrétisation.
Les terrains d’assiette pour la localisation du nouveau quota doivent être également dégagés pour le lancement de l’opération de réalisation. La wilaya d’Aïn Témouchent a bénéficié d’un programme global de 14.610logements dans le cadre du plan quinquennal 2005-2009. Sur ce total, 4.929 unités, dont 627 sociaux locatifs (LSL) et 3.680 sociaux participatifs (LSP), seront livrées en fin d’année 2010, a-t-on précisé.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman