2èmes journées théâtrales

theatreLes deuxièmes journées théâtrales d’Aïn-Témouchent qui se sont tenues du 18 au 20 mars courant, ont pris fin après avoir gâté le public, et de surcroît les enfants en vacances de printemps. Les spectacles ont été donnés dans les communes d’Aïn-Témouchent, Beni-Saf et Hammam Bouhadjar. Sept troupes, venant de différentes wilayas de l’Oranie telles Oran, Tlemcen, Sidi Bel-Abbès, Mostaganem, Chlef et Aïn-Témouchent, ont participé à ces assises avec des œuvres artistiques. Selon le président du jury, M. Said Bouabdellah, «le niveau technique était tout juste moyen, mais les troupes en compétition possèdent des talents avérés. Seulement, le manque d’expérience et de moyens ont fait la différence».
Durant ces assises, en plus des spectacles, trois ateliers de formation et d’apprentissage du métier de la marionnette ont été ouverts: confection de poupées, maquillage et scénographie. Au terme de ce cycle de la formation, un spectacle de marionnettes a été monté et présenté au public. Et comme le précise le président du jury, «l’important est la formation de ces jeunes afin qu’ils participent à une vraie relance de l’activité théâtrale au niveau de la wilaya d’Aïn-Témouchent dont le secteur de la culture est ardemment méritant pour les énormes efforts déployés. Concernant les résultats de ces compétitions, les premières récompenses reviennent pour le Meilleur spectacle au Théâtre régional d’Oran, pour la Meilleure poupée à l’association de Hammam Bouhadjar et à la Troupe de la Maison de jeunes de Sidi Safi, pour le Meilleur castelet à l’Association de Chlef et au Palais de la culture d’Oran et pour le Meilleur texte, le prix a été attribué à la Coopérative Kateb Yacine de Sidi Bel-Abbès et à la Coopérative de Mostaganem. L’on remarquera cependant l’apparition des troupes théâtrales témouchentoises de Sidi-Safi et Hammam Bouhadjar qui ont très bien réussi leur rentrée en compétition.
Quant à l’impact culturel de ces deuxièmes journées, les témoignages recueillis sont unanimes: ces assises régionales de marionnettes ont vraiment brisé la monotonie et créé une certaine animation. Trois recommandations formulées ont été retenues: l’institutionnalisation d’un festival régional de marionnettes à Aïn-Témouchent, la programmation d’une journée d’études sur la marionnette pour opérer une présélection au niveau des wilayas et désigner les troupes participantes afin d’élever le niveau et veiller à la qualité.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman