31.000 bénéficiaires de la prime de scolarité

Les autorités de la wilaya d’Aïn Témouchent mettent la pression sur la commission des dairate pour achever dans les plus brefs délais l’examen des dossiers des prétendants au bénéfice de la prime de scolarité, dont le quota ne dépasse pas les 31.000 bénéficiaires sur les 48.000 demandes potentielles. Selon nos sources, les travaux de cette commission seraient en phase finale et leur taux d’avancement est estimé à 85%, d’autant plus que les autorités concernées tiennent à ce que la dite prime soit versée à temps, autrement dit dans les 3 premiers jours de la rentrée scolaire. Ainsi, l’élève bénéficiaire pourrait se procurer les affaires scolaires qui lui manquent, en dehors des livres qui lui seront remis gratuitement, au même titre que leurs camarades dont les parents activent au sein du secteur de l’Education.
A signaler que sur les 75.000 enfants scolarisés dans la wilaya d’Aïn Témouchent, 31.000 d’entre eux, soit les 41,3%, vont bénéficier de cette prime qui, rappelle le directeur de l’Education ne doit profiter qu’aux enfants issus de familles nécessiteuses, aux faibles revenus ne dépassant pas les 8.000Da/mois, aux handicapés et aux victimes du terrorisme. Quant au chef de daïra, il réserve la priorité aux orphelins, suivis par les victimes de la tragédie nationale et les handicapés scolarisés dans les centres spécialisés. Ferment enfin la marche, les enfants dont les parents sont au chômage et ceux dont les géniteurs font moins de 8.000 dinars mensuellement.
Ce quota risque néanmoins d’être nettement insuffisant, quand on sait que les tablettes de la direction de l’Action sociale ont enregistré à ce jour quelque 48.000 démunis, tandis que le quota délivré reste bizarrement toujours maintenu au même niveau. Cela voudrait-il dire que 17.000 démunis n’ont pu scolariser leurs enfants? Rien n’est moins sûr…

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman