4 grands axes de vie en milieu rural

ruralLa première sortie de la coordination pour le renouveau rural, dans le cadre de la réalisation des PPDRI, à travers la wilaya d’Aïn Témouchent, a été entamée hier dimanche dans la matinée, par la daïra de Hammam Bouhadjar, les autres daïras devant être sillonnées avant la fin du mois de mars courant. Cette coordination chargée du programme de formation, est assurée conjointement par le DSA, M. Houari Atmane, et le conservateur des Forêts, M. Kari, et également encadrée par deux (2) membres du panel national des formateurs, respectivement, M. Benhabib, consultant auprès du centre national d’études et d’analyses pour la population et le développement (CENEAP) et M. Chaïeb, professeur d’économie. L’objectif fixé par le ministère délégué, Chargé du développement rural et accompagné dans cette trajectoire par le CENEAP, est d’assurer une séries de sessions de renforcement des capacités humaines et d’assistance technique pour le renouveau rural, tracé pour la wilaya d’Aïn Témouchent Ces sessions visent à sensibiliser et à vulgariser la confection et la réalisation des projets de proximité de développement rural intégré (PPDRI), qui constituent une nouvelle démarche visant à penser et à conduire le développement dans les communes rurales. Le caractère intégré dans ces projets réside dans les quatre (4) objectifs ou thèmes fédérateurs, qui balisent la construction des PPDRI, à usage collectif ou à usage individuel. Le premier de ces thèmes est la modernisation d’un village, en vue d’améliorer la qualité et les conditions de vie en milieu rural.
Le second vise la diversification des activités économiques en milieu rural, en vue d’exploiter les richesses locales, créer l’emploi rural, stimuler l’égalité des chances et améliorer ainsi l’attractivité du territoire rural. Le troisième inclut la protection et la valorisation des ressources naturelles et le quatrième et dernier, la protection et la valorisation du patrimoine matériel et immatériel du territoire rural.Ce sont-là les principes qui vont guider les formateurs, pour mieux organiser et mieux structurer les acteurs locaux, afin de favoriser l’émergence de nouvelles compétences, aptes à formuler et à porter les projets de proximité de développement rural intégré sur le territoire ciblé.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman