40 commerçants revendiquent leur retour

boulevard temouchentUne quarantaine de commerçants activant dans le secteur informel et qui ont été expulsés par la police des lieux de leurs activités, à la suite d’un homicide perpétré à l’encontre de l’un d’entre eux, sont venus hier lundi à 10h00, revendiquer devant le siège de la wilaya d’Aïn Témouchent, leur retour à leurs emplacements. Une délégation de 3 de leurs représentants a été reçue par le chef de cabinet du wali. Pour rappel, ces adeptes du commerce informel ont été expulsés la semaine passée, par les services de sécurité, à la suite d’un crime commis au niveau de la placette.Le P/APC a pris la décision d’interdire désormais à ces commerçants de continuer à activer en ce lieu de passage réservé au public désirant se rendre en ville.
La délégation reçue par le chef cabinet du wali, c’est vue signifier l’obligation de s’organiser d’abord et de s’inscrire au registre de commerce. Après quoi, ils devraient envoyer par écrit leurs doléances, pour permettre aux autorités de leur dégager une solution. A signaler que le maire n’a jamais autorisé qui que ce soit à déposer sa marchandise en ce lieu réservé au passage du public et il n’est pas question pour lui de le voir transformé en souk. A signaler enfin, que la wilaya d’Aïn Témouchent dispose d’un nombre important de locaux fermés, que les promoteurs sont prêts à vendre. Mais les plaignants pourraient-ils y mettre le prix? Là est la question…

Source :  Voix-Oranie

One Comment

  1. admin dit :

    Je ne croie pas le faite de les expulser soit une solution, je connais des personnes qui travail a cette placette pour faire vivre leur famille qui sont dans des conditions vraiment dificile. Alors il ne faut pas après se demander pour quoi le taux d’agression a augmenté :-/ n’importe quoi ->

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman