63 écoles de sports pour former de futurs champions

Soixante-trois (63) écoles de sports encadrées par 40 techniciens dans 13 disciplines sportives, ont été ouvertes ces deux dernières années dans la wilaya d’Aïn Témouchent, en application des orientations du ministère de tutelle, a-t-on appris lundi du directeur de la Jeunesse et des Sports (DJS). Ces écoles mises sur pied avec l’aide des autorités locales regroupent, selon M. Moncef Merabet, 2.612 jeunes sportifs dont 660 filles. Pour faciliter la prise en charge de ces effectifs, la DJS a créé une association des écoles sportives de la wilaya d’Aïn Témouchent qui se charge de l’équipement de ces écoles, ainsi que de la restauration, l’hébergement, le transport et l’assurance des athlètes, a-t-on ajouté. Le football vient en tête de ces écoles de sport avec un effectif de 840 jeunes talents dont 90 filles, suivi du karaté do (385 dont 175 filles), le hand-ball (320 dont 110 filles), le basket-ball (275 dont 100 filles), l’athlétisme (227 dont 40 filles), le judo (220 dont 65 filles), la gymnastique (85), les sports traditionnels (70), le volley-ball (60), le tennis (45), le cyclisme (42), et ensuite la boxe et la voile avec, respectivement, 28 et 15 jeunes sportifs.
L’objectif principal de ces écoles de sport est la formation des jeunes talents afin d’assurer la relève des pratiquants actuels au nombre de 20.247 sportifs, toutes disciplines confondues, a rappelé le DJS. Le sport féminin est représenté par 541 athlètes affiliées dans huit équipes à travers la wilaya. Outre le sport scolaire en voie de redynamisation, la wilaya compte également sur trois classes «sports-études» ouvertes en football (28 collégiens), basket-ball (30) et athlétisme (26). Elles sont encadrées par six techniciens supérieurs en sports (TSS). En matière d’encadrement sportif des communes de la wilaya, la DJS a affecté, selon son premier responsable, 56 techniciens dans 11 disciplines sportives au profit de 13 collectivités locales sur les 28 que compte la wilaya. Les efforts de cet encadrement ont permis, en plus de la formation de jeunes talents sportifs, une meilleure représentativité de la wilaya lors des différents festivals
nationaux.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman