A quelle porte frapper ?

La mise à niveau des entreprises du BTPH est aujourd’hui au centre des discussions du ministère de la PME/PMI. Selon le président de l’Association générale des entreprises algériennes (AGE A), il a été dégagé une enveloppe d’un milliard de dinars destinée à la mise à niveau des entreprises sans distinction de taille ou d’activité. L’intérêt accordé à cette opération est significatif et dénote le sérieux d’une démarche à entreprendre avec tout l’environnement concerné par la mise à niveau et plus particulièrement le partenaire social, qui s’est impliqué directement, en l’occurrence l’AGEA. Celle-ci se positionne, selon son président, comme étant un partenaire d’accompagnement incontournable des entreprises auprès du ministère de tutelle et de l’Agence nationale de développement de l’investissement. Présente dans plus de 24 wilayas sur les 48 que compte le pays, l’AGEA entend s’élargir à la wilaya d’Aïn Témouchent si toutefois les entreprises qui y sont domiciliées désirent s’affilier.
Lors du dernier regroupement régional tenu à l’hôtel Phoenix d’Oran, un entrepreneur de la wilaya d’Aïn Témouchent a fait remarquer au président de l’AGEA l’inexistence d’une représentation dudit mouvement. Tout d’abord, lui répond-il, il faut suivre une formation à Oran et adhérer au règlement intérieur de l’AGEA et après l’on vient chez vous (Aïn Témouchent) pour procéder à l’installation du bureau de wilaya. Mais en attendant qui va prendre en charge les doléances des entreprises de la wilaya d’Aïn Témouchent qui désirent s’inscrire pour une mise à niveau ? Une question un peu gênante qui susciterait a fortiori beaucoup d’interrogations et qui inciterait bon nombre d’entreprises locales à trouver une formule pour se porter candidates au programme de mise à niveau sur les plans de l’information, de la communication, de la formation et de l’organisation. Présentement pas moins de 200 petites entreprises risquent de ne pas en profiter de cette aubaine qu’il ne faut pas rater et qui ne se répète pas tous les jours. A quelle porte doivent-elles frapper ? Et qui est censé prendre en charge les préoccupations des entreprises de la wilaya d’Aïn Témouchent ? La direction de la PME/PMI servira-t-elle de relais en attendant ?

Source : Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman