Accord avec des Canadiens

Dans le cadre de la coopération algéro-canadienne, un protocole d’accord a été signé entre les deux parties en vue de développer ce qui est convenu d’appeler «la formation, approche par compétence» d’une durée de 30 mois pour des apprenants ayant le niveau de troisième année secondaire et désirant acquérir un cursus de formation dans le domaine de l’hydraulique. En effet, la durée de formation est conçue de telle sorte que les stagiaires évoluent graduellement en accumulant des connaissances par système modulaire. Le programme s’intéresse en particulier aux filières scientifiques et techniques ayant des niveaux acceptables leur permettant de suivre les études théoriques qui seront suivies par des séances pratiques. C’est dans ce contexte précis que l’ONG «Défense des intérêts des utilisateurs d’eau et protection de l’environnement» de la wilaya d’Aïn Témouchent a intervenu pour apporter sa contribution en organisant une visite guidée au profit de deux sections de 15 stagiaires qui sont actuellement en stage mais qui nécessitent une mise en relation avec le milieu professionnel situé au niveau de plusieurs infrastructures du secteur hydraulique. Cette sortie est appuyée par la présence des techniciens et ingénieurs de la direction de l’hydraulique, de l’ADE, de l’ONA, de la SEOR (Oran) et de l’association. Les stagiaires visiteront la station de lagunage de Emir Abdelkader, la station de prétraitement de l’eau de Tafna, la station de traitement et la retenue inter saisonnière de Dzioua, les stagiaires devant subir une formation d’agents de maîtrise qualifiés dans le domaine de la pose des conduites, l’entretien, la maintenance, le montage des équipements divers, le traitement des eaux et la réparation.
Ces produits, une fois leur formation terminée, peuvent se constituer en PME en mesure bénéficier des micro crédits par l’intermédiaire de la CNAG qui vient de lancer une campagne d’information et de sensibilisation au niveau des centres de formation professionnelle de la wilaya d’Aïn Témouchent. L’approche par compétence permet aux apprenants de se spécialiser dans des créneaux bien ciblés et qui constituent les petits métiers tant recherchés sur le marché national. L’approche par compétence paraissait un domaine édifiant au niveau des installations sensibles de prétraitement des eaux de surface de Tafna. La télégestion est de mise et constitue l’ossature de fonctionnement des systèmes de pompage, de transport et de distribution d’eau.
Dans le domaine du traitement chimique, les ingénieurs de l’ADE, de la SEOR ont été d’un grand apport aux stagiaires qui n’hésitaient pas à poser des questions tout le long du cheminement des transferts d’eau et des ouvrages de pompage et de stockage d’eau.
Quant aux cadres et ingénieurs chimistes de l’ONA, ils ont expliqué en détail le système d’épuration des eaux usées à Emir Abdelkader. L’élimination des déchets solides, la décantation des sables, le déshuilage, la floculation et le traitement chimique sont les principales étapes abordées dans les débats. En somme, la directrice du secteur de la formation s’est dit satisfaite de la visite et remercie vivement l’association et les responsables de l’ADE, l’ONA et la SEOR – Oran.

Source : Quotidien-Oran

One Comment

  1. younes dit :

    de tous les pays coopératifs, vous avez choisi la merde des canadiens.
    évitez..et contactez les turques au moins vous allez avoir une part de leurs marchés si jamais vous ouvrez votre propre aeroports..regradez sur le long terme
    bonne chance

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman