Hadj Benkada Bachir dit «Kiki» s’est éteint

La ville d’Aïn Témouchent s’est réveillée, ce samedi 11 août 2007, avec la triste nouvelle de la disparition de Hadj Bentata Bachir plus connu sous le pseudonyme de «Kiki», à l’âge de 84 ans, à la suite d’une longue maladie. Son état de santé s’étant gravement détérioré ces derniers jours, il a dû être hospitalisé pendant plus d’une semaine au CHU local où il fut soumis à des soins intensifs qui se sont avérés vains puisqu’il rendu l’âme hier matin vers 07 heures. Hadj Benkada Bachir était une figure emblématique à Aïn Témouchent. Il était pour tous un père et un ami, un frère et un confident. Il jouissait d’une estime sans limite auprès de tous les Témouchentois. Sa carrière sportive a fait de lui l’image du noble art.
Dans sa jeunesse il a été boxeur aux cotés de tous les anciens qu’étaient les Hadjouti Ahmed, Benaglia Kouider, Seddik, Sayah, Moulay etc. (que Dieu ait leurs âmes) et que tous les anciens du ring reconnaîtront à coup sûr aux quatre coins de l’Oranie, en particulier, et de toute l’Algérie et de l’Afrique du nord, en général. Le défunt Hadj Benkada a même disputé le titre de champion d’Afrique du nord, obtenant seulement le titre de finaliste dans les années 40. Dans sa vie sportive, il a toujours été aux cotés du club de football de ses premiers amours : celui de l’USM Témouchent, le club des martyrs sportifs de Témouchent qu’il côtoyait et qu’il aidait malgré ses faibles revenus à l’époque.
C’est d’ailleurs le club qu’il a continué à porter dans son cour jusqu’à la fin de ses jours, au point que ses fils, Saïd et Nacer, ont pris le relais de leur père. Toute Aïn Témouchent pleure un de ses valeureux fils qui, et aux cotés de beaucoup d’autres de sa trempe, ont écrit l’histoire de cette ville avec des lettres d’or. Feu Benkada Bachir a été inhumé ce samedi 11 août après la prière du d’hor devant une très nombreuse foule, venue rendre un dernier hommage à un homme intègre. Et ce témoignage ne peut que symboliser la bonté de celui qui a été à l’avant-garde du sport à Témouchent. Repose en paix Hadj Bachir !

source: voix-l’oranie

One Comment

  1. Benkada Med Reda dit :

    Que dieu habrite votre ame en son vaste paradi cher Oncle Bachir, tu as rejoint le ciel parmis les chers qui nous ont quittés, retrouver les parents et les fréres.
    tu as été bon, genereux et probe, les chers qui sont aux cieux t’on réclamé, je vous vois bienheureu parmi eux, embrasse mon pére Boualem qui est ton frére, vous me manquez tous les deux, comme si la perte de mon pére ne suffisait pas te voila derriére les cimes.
    reponsez en paix et préparez nous une place.

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman