Colère des fellahs de l’EAC Khettou Benzellat

Les fellahs de l’EAC Khettou Benzellat, riverains de la décharge de Sidi Yamine, viennent d’adresser une lettre de protestation aux responsables concernés et dont la VO a reçu une copie, dans laquelle ils s’élèvent contre les rejets anarchiques de déchets qui bloquent l’accès à leurs champs. Cette décharge anarchique située à 3km du chef-lieu de la wilaya de Aïn Témouchent, au niveau du lieudit «Sidi Yamine», jouxte l’EAC Khettou Benzellat, au sein de laquelle activent plus 30 fellahs, en dépit des désagréments qu’ils subissent à cause de cette promiscuité on ne peut plus gênante. Cette gêne, ils l’endurent depuis des années et, tout récemment d’ailleurs, ces fellahs n’ont pu accéder à leurs terres avec leurs matériels, car leurs voies d’accès sont complètement bloquées, par les déchets déversés n’importe comment par les camions du service de nettoiement relevant de l’APC de Aïn Témouchent. Ceci en plus des gravats et autres détritus rejetés clandestinement et souvent de nuit, par des pseudo citoyens agissant en marge de la loi.
C’est ainsi que les fellahs plaignants passent le plus clair de leur temps à se frayer un chemin parmi les immondices accumulés et à faire la chasse à leurs risques et périls, aux chiens errants qui viennent y trouver pitance et aux sachets en plastique qui envahissent leur exploitation au gré des vents dominants. Durant les périodes des grandes chaleurs, les odeurs nauséabondes font fuir les cœurs les mieux accrochés.
Aussi demandent-ils aux responsables concernés de procéder au plus vite à des travaux pour dégager et maintenir les routes d’accès aux champs de cultures, pour leur faciliter le travail. D’un autre côté, il serait temps de mettre en service le centre d’enfouissement technique (CET) de Sidi Ben Adda qui est achevé et attend le bon vouloir de la tutelle pour être opérationnel.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman