Création d’une brigade de recherche

investigationLes différentes opérations tentées par les éléments de la sûreté de la wilaya d’Aïn Témouchent visant différents actes criminels ou délictueux simplement, ont incité la DGSN à créer une brigade d’investigation et de recherches, qui sera opérationnelle dès septembre prochain, a annoncé le chef de la sûreté de wilaya, à l’occasion de la fête de la police. Selon le chef de la sûreté de la wilaya (SW), ce nouveau service a pour mission de lutter contre toutes formes d’organisations criminelles et violentes à l’échelle de la wilaya d’Aïn Témouchent, située au carrefour des wilayas importantes (Oran, Tlemcen et Sidi Bel-Abbès), par lesquelles transitent les trafiquants de tous poils, en raison de leur proximité de la frontière ouest.
Pour lui, il ne s’agit pas seulement de placer un policier sur la voie publique, mais d’adapter une stratégie reposant sur la coopération avec les autres services de sécurité, dont la gendarmerie, en matière d’investigations et d’échanges d’informations, sachant bien que les criminels disposent d’une formation scientifique et de moyens de communication de plus en plus performants. Le conférencier a fait remarquer que les auteurs de crimes connaissent de mieux en mieux l’arsenal juridique national et même étranger. Par ailleurs, la sûreté de wilaya va se redéployer à travers son territoire de compétence, grâce à l’ouverture de deux nouvelles sûretés de daïra, respectivement, à Oulhaça et à Aïn Kihel, ainsi que six antennes de sûreté urbaines de proximité, dont 2 à Béni-Saf et une pour chacune des communes de Bouzedjar, Chaâbet El-Leham, Terga et Aïn Témouchent.
En matière de formation des agents de police, il dira que la SW aura sa propre école de formation et de préparation, compte tenu du développement et de la diversification de la criminalité, notamment la cybercrimi-nalité, pour laquelle il déplore un déficit qu’il faudra rattraper dans un proche avenir. En outre, une brigade canine ouvrira un centre à l’ancienne ferme Cahuzac, pour la production, l’élevage et le dressage de chiens renifleurs et utilisés pour dépister les transports de drogue ou d’explosifs utilisés par le crime organisé.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman