De l’argent pour la maison de l’environnement

A la veille de la célébration de la Journée mondiale de l’environnement du 5 juin, le département chargé du secteur dans la wilaya de Aïn-Témouchent avait porté à la connaissance des médias qu’une maison de l’environnement devait être lancée ces jours-ci. D’une enveloppe globale de 80 millions de dinars, cette nouvelle structure fait partie d’un programme national arrêté par le ministre de tutelle. Elle constitue, en effet, un nouvel espace de rencontres des acteurs de l’environnement relevant du mouvement associatif, lesquels sont appelés à faire preuve de partenaires incontournables, agissant non seulement en tant que force de proposition de solutions aux problèmes environnementaux que connaît la wilaya, mais aussi en tant qu’instrument légal jouissant du droit d’opposabilité en mesure d’apporter des contributions pour le développement et la promotion de la citoyenneté, qui n’est pas vue sous le même angle aussi bien du côté de l’administration que du côté des associations et des comités de quartiers.
L’ONG «Défense des intérêts des utilisateurs d’eau urbaine et de la protection de l’environnement» considère que cette nouvelle structure est un espace de concertation et d’échange d’idées, mais aussi un domaine appelé à jouer un rôle fédérateur dans le rapprochement des points de vue autour de problèmes d’environnement non encore élucidés. A l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, l’ONG a organisé une visite guidée au profit de 50 cadres, agents et employés du secteur de l’eau, de l’environnement et des associations. Les sites visités sont les grottes de Aïn Fezza, le plateau de Lalla Setti, le mausolée de Sidi Boumediène, les cascades d’El-Ourit et le Grand Bassin, dans la wilaya de Tlemcen.

Source : Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman