Des pianos se délabrent dans les édifices publics

De tout temps, le piano est considéré comme l’instrument musical le plus complet et le plus éducatif. Même si parfois il est assimilé à un certain confort bourgeois ou à un symbole de citadinité. Aujourd’hui, à Aïn Témouchent, des centaines de pianos sont recensés dans les maisons de particuliers et au sein des édifices publics tels que les hôtels de ville et les daïras. Au lendemain de l’Indépendance nationale, une bonne partie de ce patrimoine a été acheté par des brocanteurs venus d’Oran et d’Alger qui ont fait de bonnes affaires. Si ce n’était la vigilance de personnes sensibles à la préservation de cette richesse, un grand nombre de ses majestueux instruments auraient été bradés.
Mais heureusement, cela n’a pas été le cas et beaucoup de pianos sont conservés à l’intérieur des mairies et résidences de la wilaya. Seulement leur état laisse à désirer. Du fait bien entendu de leur abandon et de leur dégradation qui s’en est suivie. Sans aucune surprise, le système d’action est déplorable car les cordes ont beaucoup perdu de leur tension, du fait de l’humidité et la corrosion des mécanismes. Les marteaux dont les têtes sont pelliculées en matière de feutre, ont laissé un peu de leur sonorité musicale.
En fait, ces pianos sont gardés pour l’embellissement et le décor des lieux alors qu’ils étaient assimilés comme un instrument thérapeutique permettant au responsable de se relaxer et se détendre après un effort intellectuel ou physique, en jouant au piano. A titre indicatif, un joli piano est mis au niveau du service de pédiatrie dans l’établissement hospitalier Ahmed Medeghri, mais il ne fonctionne pas! Il est fort bien souhaitable que ces pianos soient restaurés et affectés aux établissements scolaires.
D’ailleurs, dans les lycées et collèges, les enseignants de la matière musicale sollicitent sans arrêt leurs responsables pédagogiques pour qu’ils mettent à leur disposition des pianos. Ceci, bien sûr, lorsque les élèves auront reçu leurs premières leçons de musique, ils découvriront la magie des différentes gammes que peut procurer un piano.
De plus, beaucoup d’élèves font la confusion entre le piano et le synthétiseur. Et par conséquent, ils ne peuvent distinguer entre les instruments mécaniques et électroniques. Le piano serait donc un outil pédagogique de grande valeur.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman