Deux arrestations après les cambriolages

Ils agissaient depuis longtemps, au niveau du quartier de Hai Zitoune et ses environs. Attention à ceux qui osent quitter leurs domiciles, le jour comme de nuit, et gare à ceux qui ne disposent pas de verrous solides et efficaces. C’est grâce au département qui relève de la compétence de la troisième sûreté de Aïn-Témouchent et de ses éléments de la brigade de lutte contre le banditisme qui ont peiné ces derniers temps pour remonter la filière et l’introduire. C’est finalement lors de la présentation des deux suspects, ce lundi devant le procureur de la République que l’affaire qui a défrayé la chronique au niveau dudit quartier ait pu avoir ses tenants et aboutissants. En effet K.D, 53 ans utilisait son domicile comme dépôt central pour stocker des effets de toutes natures, des objets de valeur, de l’électroménager, des habits et autres.
La police de la 3ème sûreté urbaine sise à Hai Zitoune en arrêtant ces deux suspects a, sous le feu vert du tribunal de compétence, procédé à des fouilles qui se sont soldées par la découverte de cet important dépôt. Le second mis en cause pris dans les filets de la police n’est que K.N 17 ans. La source d’information n’a pas révélé le lien de parenté entre KD et KN. L’enquête n’a pas livré tous ses secrets et pourrait, en toute vraisemblance débusquer d’autres acolytes impliqués dans cette affaire ou d’autres. A noter qu’en 2009 pas moins de 30 affaires de ce genre ont été élucidées par la 3ème sûreté urbaine, apprend-on. Hai Zitoune est le territoire de compétence de cette dernière comprenant des points noirs sous son contrôle permanent. L’estimation initiale des valeurs récupérées est de l’ordre de 900.000 DA note-on.

Source : Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman