Du CUAT à une université en 2012 ?

Il s’est tenu hier dans l’enceinte du centre universitaire d’Aïn Témouchent (CUAT) une ouverture-bis de la rentrée universitaire, la première n’ayant pas eu lieu dans ses locaux alors partiellement disponibles à cause des travaux d’achèvement du CUAT. Cette cérémonie a clôturé un trimestre de première année universitaire et permis de faire le point de la situation. Cette dernière apparaît des plus prometteuses au regard de l’ambition dont a fait montre l’encadrement pédagogique puisque son objectif est de réunir d’ici 2012 les conditions devant promouvoir le CUAT en université à part entière. La principale d’entre ces conditions étant la multiplication des domaines de formation, l’on cite pour 2011/2012, et en rapport avec les potentialités économiques de la wilaya, la programmation de neuf nouveaux parcours de licence en matière de sciences et technologies, cinq dans le domaine des sciences de la nature et de la vie ainsi que trois dans le domaine des sciences de la matière sans compter l’élargissement à la langue espagnole les activités du département de langues et littérature étrangère et le renforcement du domaine des sciences économiques et de gestion.
Cette volonté de montée en cadence a déjà trouvé des partenaires intéressés avec Medgaz, Henkel-Algérie, la cimenterie de Béni-Saf, l’usine électrique de Terga, l’usine de dessalement, l’hôpital Bendjerzeb et d’autres institutions. Par ailleurs, les projets de séminaires nationaux et internationaux, les projets de recherches avec l’Espagne et la France, la création de laboratoires de recherche et l’inscription de la graduation et de la post-graduation en partenariat avec les universités voisines devraient faire gagner en notoriété scientifique le CUAT. A ce propos, l’on se félicite que trois enseignants viennent d’être promus au rang de professeurs alors qu’un autre a été récemment gratifié par une université française du prix Maurice Audin de mathématiques. Indiquons enfin, que si cette année, le CUAT a ouvert avec 675 étudiants, l’on table sur le doublement des effectifs l’année prochaine. Seule ombre au tableau, les œuvres universitaires ont du mal à suivre puisque l’internat n’a été ouvert qu’aux 56 étudiants étrangers inscrits. Promesse a été faite qu’au cours de ce mois le problème sera résolu.

Source : El-Watan

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman