Du Hawzi au menu de Ramadan

La maison de la Culture d’Aïn Témouchent a inauguré hier son programme spécial ramadan, relatif aux activités et à l’animation culturelle et artistique. Pour ouvrir l’appétit, les responsables du secteur culturel ont choisi La salle de spectacles d’Aïn Témouchent pour abriter dans la soirée d’avant-hier un gala musical animé par la troupe Berouikat de Tlemcen. Cette troupe spécialisée dans la musique du genre Hawzi est dirigée par le musicien Yahia Nasreddine Berrouikat. Encore une fois, il a été relevé la présence d’un modeste public constitué généralement de jeunes spectateurs qui malheureusement n’ont pas trouvé à leur goût le genre musical proposé, étant donné que, selon quelques uns, ils préfèrent la musique d’action et rythmée.
Malgré cela, la troupe musicale a présenté des variétés musicales dans le genre andalou dominé par le Hawzi et dont les paroles tirées du patrimoine du chant religieux et du répertoire de la troupe: telles que «Allahoma Sali Ala Mohamed…
Concernant la troupe, le public a remarqué un certain professionnalisme en la matière musicale. D’ailleurs, des spécialistes en musique andalouse présents dans la salle ont loué la maîtrise des éléments de la troupe qui ont parfaitement exécutés certains morceaux. Il y avait entre l’interprétation musicale et le chant des paroles, un grand accord. Malgré la large campagne de communication et d’information lancée par le secteur de la culture par le biais de la presse et la radio, l’absence du public était regrettable. Les observateurs voient qu’il serait plus judicieux de choisir un lieu de spectacle en plein tissu urbain et non à la Maison de la culture qui se trouve dans une cité administrative.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman