Entretien avec la troupe «Ithran Da Mouloud»

musicLa troupe folklorique kabyle «Ithran Da Mouloud» a émerveillé hier le public témouchentien à l’occasion de la semaine culturelle de la wilaya de Tizi-Ouzou. L’artiste Malek Si Ali, élément de cette troupe, s’est confié à la V.O dont suit un extrait de l’entretien.
V.O: Quelles ont été vos premières impressions dès votre arrivée à Aïn-Témouchent?
M.S.A: Premièrement, l’accueil était chaleureux, plein d’expression de générosité algérienne. Deuxièmement, nous découvrons pour la première fois cette jolie ville témouchentoise avec sa population, ses coutumes et traditions, dont je remercie les initiateurs de l’idée des échanges culturels entre les wilayas.
-Qu’apportera votre troupe aux Témouchentois?
-Notre troupe folklorique, récemment créée pour préserver notre cher patrimoine kabyle, présentera des productions folkloriques accompagnées de danses.
-Comment œuvrez-vous pour pouvoir maintenir la longévité de cet art?
-En ce volet artistique, la troupe est composée de plus de 16 jeunes, qui jouent sur les instruments T’bal, Ghaïta et le Bendir ainsi que les danseurs et danseuses.
C’est par amour et attachement à notre culture kabyle que la troupe existe. Il faut que les pouvoirs publics s’impliquent pour encourager ces jeunes qui mènent une vie sociale peu aisée.
-Quelle est la différence entre les troupes patrimoniales et la vôtre?
-Notre troupe a gardé l’âme et l’esprit au fond des troupes ancestrales dont nous héritons du flambeau. Nous avons opéré des améliorations en chorégraphie afin de mieux répondre au goût de notre jeunesse.
-Parlez-nous de vos perspectives?
-Etant donné que les échanges culturels entre les wilayas d’Algérie renforcent la solidarité et la fraternité tout en préservant l’héritage patrimonial et ce, dans le cadre de nos valeurs et constantes culturelles et nationales, nous avons représenté notre région au Danemark et à l’échelle nationale.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman