Hausse des prix et absence de vêtements de luxe

vetement

Alors que nous sommes seulement à la deuxième semaine du mois de Ramadhan, les magasins de vêtements pour enfants sont envahis par des familles accompagnées de leurs progénitures dans l’intention de leur acheter des vêtements neufs pour l’Aïd El Fitr qui aura lieu d’ici trois semaines. En effet, juste après le ftour, des couples et des femmes, accompagnés de leurs enfants, quittent leurs domiciles pour se diriger vers les magasins du prêt-à-porter qui ont vu leur nombre augmenter d’une cinquantaine d’autres en cette période, avec l’idée de dénicher un produit de qualité au prix raisonnable. Même les ménagers des communes avoisinantes viennent au chef-lieu de wilaya pour faire leurs courses. Et après un tour dans les différents magasins de la ville, elles se retrouvent vite déçues par le rapport qualité/prix proposé.
En effet, certains diront que ce sont les mêmes habits que l’année dernière mais au prix plus élevé. Selon certaines indiscrétions, les vendeurs de vêtements s’approvisionnaient à partir de la Syrie et comme ce pays est en proie à de fortes émeutes, ces derniers n’ont pas pu se procurer de vêtements neufs.
C’est la raison pour laquelle ce sont les vêtements de l’an dernier qui sont étalés dans les magasins. Et face à cette nouvelle donne, une grande partie de la population se porte vers les vêtements locaux qui sont de qualité et surtout moins chers. Malheureusement, beaucoup de familles ne pourront faire plaisirs à leurs enfants pour cette fête parce qu’en plus des dépenses du mois sacré, il y aura celles de la rentrée scolaire qui coïncide, cette année, avec l’Aïd.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman