Hospitalisés dans un vieux pavillon datant de 1930

diabeteLe président de l’association des malades diabétiques de la wilaya d’Aïn Temouchent, M. Haddouche Med, a effectué hier une visite au niveau du pavillon de médecine interne de l’Hôpital Ahmed Médeghri du chef-lieu, où sont hospitalisés ces patients et qui garde les séquelles du séisme de 1999. Il y a constaté en outre la présence de deux cas sociaux, provenant du foyer des personnes âgées et qui après avoir été soignés, demeuraient encore dans ce pavillon. Cette présence n’est pas sans désagréments pour les autres malades. Plus grave encore est l’état de la bâtisse menaçant ruine et dont les murs et le reste sont lézardés, depuis le terrible séisme subi en 1999, car cet hôpital date de 1930 et ne répond pas aux normes parasismiques. Pour l’insuline, il a rappelé qu’elle doit être disponible au sein même de l’hôpital, d’autant plus qu’elle est prise en charge par la CNAS. Face à ces préoccupations, le directeur de l’hôpital, M. Hadj Boutoula, a immédiatement consulté la pharmacie de l’hôpital (PCH), prouvant ainsi la disponibilité de l’insuline en quantité suffisante.
Néanmoins, il reconnaîtra l’état dangereux de la bâtisse, en rassurant qu’une décision sera prise après les conclusions de l’expertise. Mais, puisque le risque est prévisible, certains malades préfèrent être évacués vers d’autres lieux moins menaçants. Malgré tout, les visiteurs entretiennent l’angoisse chez les malades, surtout la catégorie féminine, ce qui n’est guère recommandé dans leur état. Cependant, il est unanimement reconnu, en se fiant aux témoignages recensés, que depuis l’arrivée du nouveau directeur, une nette amélioration est enregistrée, en matière de prise en charge du malade et des soins. Dans le même sillage, il est demandé, aux responsables de la santé et de la wilaya, l’application urgente et stricte de l’organigramme d’établissement public hospitalier, et ce, pour parvenir à une meilleure gestion de cet hôpital.

Source : Voix-Oranie

One Comment

  1. ALEM Amine dit :

    C’est grave de dire que les murs du pavillon 2 sont lézardés alors que des marchés publique ont été attribués pour la remise en état après le 22/12/99.
    Ceci prouve que les agents de contrôle (DUC,DLEP,SS….) ne font rien et qu’ils travaillent seulement sur le papier malheureusement.
    En ce moment je fais des clonage, c’est chic!!
    Et mon patron est très fier, il se demande comment on abandonne des jeunes génies au bled.
    Bref, bisous a toute témouchent.

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman