Journées d’études de l’UNAC Le emploi en débat

L’Union nationale des associations et comités (UNAC) a tenu les 11, 12 et 13 juillet 2007, à la Maison de la culture d’Aïn Témouchent, des assises sur le thème de l’emploi et son évolution. Placées sous le patronage du ministère des Affaires sociales, ces journées, animées par M. Damèche Ahmed, le président de l’UNAC, ont été ouvertes par M. Bentaha Mohamed, cadre supérieur au ministère des Affaires sociales, qui a brossé un tableau de la situation de l’emploi en Algérie. Plusieurs communications ayant trait à cette problématique ont été présentées par des représentants du mouvement associatif, dont MM. Kamel Mustapha et Bensebaâ Kamel, respectivement président de l’Association nationale «Ligne 54» et coordinateur de l’UNAC de la wilaya de Batna. Pour le relèvement de l’aide du filet social à 7.000 DA Dans un communiqué final sanctionnant ces travaux, les membres de l’UNAC représentant les wilayate d’Alger, Annaba, Khenchela, Batna, Guelma, Oran, El-Oued, Tiaret, M’sila, Constantine, Jijel, Ghardaïa, Ouargla, Sidi Bel-Abbès et Boumerdès, ont émis une série de recommandations, entre autres la création d’une banque d’investissements pour la jeunesse, l’intégration des diplômés du pré-emploi dans la sphère du travail, la nécessité de mettre fin aux recrutements anarchiques basés sur le clanisme, la mise en place d’un organe associant les cadres du mouvement associatif et les responsables de l’Agence nationale de l’emploi.
Les séminaristes ont insisté, par ailleurs, sur le rôle dévolu aux banques dans la promotion des projets initiés par les jeunes et l’utilité d’une concertation entre les représentants de la société civile et l’institution bancaire. Ils préconisent un relèvement de l’aide du filet social de 3.000 DA à 7.000 DA et une valorisation de l’allocation forfaitaire (AFS). De même qu’ils demandent à ce que les acteurs du dispositif d’appui à l’investissement, tels que l’ANSEJ, la CNAC, l’ANGEM, l’ANDI, le FNDA, le FNDRA, etc. assurent pleinement leurs missions. Les participants n’ont pas manqué de saluer l’intérêt permanent que porte le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, aux problèmes de la jeunesse notamment en matière de création d’emplois. Le programme de ces journées a également comporté des soirées récréatives animées par des troupes artistiques.
Musique andalouse et pièces théâtrales ont permis aux invités de passer de beaux moments de décontraction sous les feux de la coquette salle de la Maison de la culture. M. Khelladi Mustapha, le coordinateur de l’UNAC au niveau de la wilaya, s’est déclaré satisfait de cette rencontre rendue possible, dira-t-il, «grâce au soutien de quelques structures locales comme l’Ecole d’agriculture, l’hôtel Bel-Air, la Maison de la culture et d’autres mécènes que l’UNAC remercie». Le défi a été relevé malgré la perte subite du fils de M. Khelladi, décédé à Miliana une semaine après sa naissance et à quelques jours de l’ouverture du séminaire. L’Echo d’Oran tient, en cette pénible circonstance, à lui présenter ses sincères condoléances.

source: L’echo-oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman