La GCA risque de fermer ses portes

La direction régionale de la Générale des concessions agricoles (GCA) siégeant à Aïn Témouchent, qui coiffe également la wilaya de Tlemcen et de Sidi Bel-Abbès, risque de fermer ses portes, en raison de l’absence de projets au niveau de son secteur de compétence. Le directeur régional de la GCA qui a bien voulu recevoir la VO dans son bureau, nous a confirmé, que la wilaya d’Aïn Témouchent ne lui a soumis aucun projet de concession et que les 12 qu’elle avait programmés auparavant, sont achevés depuis quelques mois, après avoir remis en valeur quelque 2.600 hectares, dédiés en majorité à la culture de la vigne, du figuier et de l’amandier. Selon lui, cela a permis de créer plus de 400 emplois.
«Mais, pour l’instant, on peut dire que nous sommes en période de chômage et notre personnel risque de partir ailleurs, si les autorités concernées de la wilaya ne se dépêchent pas de nous donner d’autres projets, d’autant plus que des centaines d’hectares de terres sont toujours abandonnés et demandent leur remise en valeur dans la région», déplore-t-il. Ce constat pour le moins surprenant, l’incite à dire, que si la GCA n’aura pas de nouveaux projets d’ici le début de l’année 2008, elle sera obligée de fermer ses portes et mettre la clé sous le paillasson. Même sanction pour l’antenne de Tlemcen. Quant à celle de la wilaya de Sidi Bel-Abbès, elle dispose encore de deux projets en cours et en a d’autres à l’étude.
Ce genre de projet est non seulement très rentable, est-il souligné, mais il est aussi porteur de création d’emplois. Le wali sera-t-il sensible à cet appel du pied? Seul l’avenir pourra nous le confirmer…

Source: Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman