La GCO se place en partenaire des viticulteurs

L’EURL des grandes caves oranaises (GCO) joue à fond sa carte d’investisseur en accordant des avances aux viticulteurs, dans la wilaya d’Aïn Témouchent, où tout comme dans la capitale de l’Ouest, elle exploite plusieurs caves de transformation, de vinification et de mise en bouteilles. Cet engagement qui lui a déjà permis de recruter plus d’une centaine d’ouvriers dans la région, vient de se matérialiser par une très bonne initiative, encore inédite à ce jour dans cette wilaya à vocation agroviticole et qui serait répandue uniquement à l’étranger. A cet effet déjà, une campagne de sensibilisation a été lancée au niveau des communes viticoles, pour toucher les viticulteurs intéressés par un contrat d’engagement à livrer leurs récoltes de raisin à la GCO.
Dans ce cadre, le patron de cette entreprise a proposé à ces viticulteurs de mettre à leur disposition des avances à titre de prêts sur la récolte, pour les aider à préparer efficacement la prochaine campagne des vendanges. Le prêt en question devrait couvrir les frais d’acquisition des produits phytosanitaires et de travaux de taille de la vigne y compris les labours d’entretien. Selon le premier responsable de la GCO, le montant du prêt serait proportionnel à la superficie du vignoble et peut aller de 10 à 20% du prix de la récolte envisagée. Rappelons que la GCO a pu récolter, à l’issue des dernières vendanges, plus de 10.000 quintaux de raisin de cuve, au niveau de ses caves et que plus de 1.000 de ses fournisseurs ont été payés, à la livraison de leurs récoltes. Dans le même sillage, la GCO a également pris en charge le vin stocké dans les cuves de la coopérative. Un vin que celle-ci avait bien du mal à écouler et dont le produit de la vente lui a permis de payer ses propres fournisseurs.
Pour rappel, ces derniers avaient reçu en échange de leur raisin, un simple bon de réception, leur spécifiant qu’ils ne seraient payés qu’après la vente du vin issu de la transformation de leur raisin. Ces viticulteurs ont ainsi attendu plus d’une année pour rentrer dans leurs frais. Gageons que grâce à cette méthode inédite d’approche, la GCO va désormais ratisser large dans la région.

Source: Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman