La sécheresse incite à user…d’eaux usées

agricultureEn raison de la sécheresse qui a duré ces derniers mois, dans la région de Aïn Témouchent, une grande inquiétude règne parmi les fellahs dont certaines cultures commençaient à donner des promesses, avant qu’elles ne changent de couleur à cause de la soif de leurs plantes.On sait par ailleurs que cette wilaya dispose de 95.000ha emblavés en céréales et dont la production est en danger. Croyant se sauver de cette situation qui s’annonce catastrophique pour leurs cultures maraîchères, certains fellahs, dont les terres sont longées par des oueds charriant des eaux usées, n’hésitent pas à les utiliser pour procéder à l’irrigation de leurs carrés potagers. Comme des milliers d’hectares sont concernés par ce danger, le S/G de la wilaya, chargé de la commission de surveillance des MTH (maladies à transmission hydrique) a pris ses dispositions et donné des instructions fermes, pour procéder régulièrement à des contrôles aussi inopinés que répétés, à travers toutes les zones suspectées d’être livrées à ce genre de pratiques dangereuses pour le consommateur.
Selon nos informations, certains agriculteurs procèdent à ce genre d’irrigation à partir de 21h00 jusqu’à 03h00 du matin et ne laisseraient aucune trace de leur passage. Déjà l’année passée, rappelle-t-on, plusieurs hectares irrigués de cette manière, ont vu leurs récoltes détruites, leurs exploitants traduits en justice et les équipements matériels de ces derniers saisis.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman