La télégestion de la ressource en eau en débat

eauAujourd’hui lundi, a débuté à l’Hôtel Bel-Air de Aïn Témouchent, un séminaire régional autour du système de contrôle et de gestion à distance des ressources en eau, à la veille de l’entrée en opération de la station de dessalement d’eau de mer, qui doit être réceptionnée avant la fin septembre prochain. Placée sous l’égide de la wilaya d’Aïn Témouchent, cette journée à laquelle a assisté M. Kerri Azzeddine, S/G de la wilaya, a été inaugurée par M. Belhadri Boualem, Ingénieur en hydraulique et président de l’association locale de défense des ressources en eaux. Cette rencontre a réuni les directeurs régionaux de l’Hydraulique, de l’ADE, de l’ONA et de l’agence nationale de recherches hydriques (ANRH), ainsi que les élus. Outre les bureaux d’études, sont également invités à ce séminaire, pour en animer les débats, des ingénieurs et des experts français, envoyés par le groupe Saint-Gobain, auxquels se frotteront des chercheurs et autres universitaires du pays.
Compte tenu de l’importance du thème choisi et eu égard aux grands aménagements hydrauliques en projets dans la wilaya d’Aïn Témouchent, l’autorité agricole et les responsables de la wilaya ont décidé d’inscrire, en étude et réalisation, des systèmes de télégestion pour les grands centres urbains. Une opération qui s’étalerait par la suite à l’ensemble des chefs-lieux de communes de la wilaya. Les principaux objectifs visés par le contrôle et la gestion à distance, sont d’assurer une surveillance 24h/24 du fonctionnement du réseau, d’optimiser la gestion de la ressource en eau et de déceler des dysfonctionnements du réseau afin de pouvoir agir rapidement, pour y remédier.
Ce nouveau système de télégestion est censé sécuriser l’approvisionnement en eau et détecter rapidement sur le tableau synoptique les anomalies, pour que les interventions soient plus rapides à l’endroit même indiqué par le détecteur automatique de panne ou de casse. A la veille de l’entrée en opération de la station de dessalement d’eau de mer, dont la réception est prévue à la fin septembre de l’année en cours, les services concernés de la wilaya d’Aïn Témouchent, seraient vivement intéressés par l’apport de ce système de télégestion, pour gérer les 200.000m3 produits par jour. Ainsi, les services des Ressources en eau se hisseraient au même niveau technique que la Sonelgaz, qui dispose déjà du même genre de système (SCATA), mais appliqué à la distribution de l’énergie électrique et gazière.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman