L’apiculture est de retour

abeilleAïn Meziane est une localité rurale située dans la wilaya d’Aïn Témouchent et relève de la daïra de Oulhaça. Sa vocation séculaire est l’agriculture par excellence. C’est une pratique qui s’exerce avec beaucoup de soin et de respect par les autochtones qui ne savent pratiquer que cette activité. Dans le cadre du programme de proximité et de développement rural (PPDR), en sa phase finale, dix agriculteurs ont été retenus par la conservation des Forêts pour tenter un programme apicole. Le choix n’est guère fortuit car ces derniers avaient des traditions dans l’élevage d’abeilles du fait que la région était réputée pour sa production de miel.
Cette vocation s’impose d’elle-même parce que la zone dispose d’une végétation variée favorisant le «butinage» des abeilles. Ainsi le service de la conservation des Forêts chargé du développement de l’apiculture a procédé, ce samedi 28 juin, à la distribution de dix ruches pleines, à chacun des dix agriculteurs désignés. C’est à l’aube que s’est déroulée l’opération, une pratique usitée et qui trouve, certainement, une explication scientifique. Le plus important est que ces futurs apiculteurs doivent se regrouper en coopérative à même de créer leur propre «label» de production de miel. Il est temps que les agriculteurs s’organisent et sortent du carcan qui les engourdit.
Par ailleurs les dix bénéficiaires de ruches doivent être initiés aux nouvelles techniques d’élevage d’abeilles et savoir lutter contre certaines maladies redoutables qui ont décimé le cheptel apicole, ces dernières années. Des cycles de formation appropriée sont à proposer et l’institut de technologie agricole spécialisé en est le cadre approprié.

Source : Quotidien-Oran

2 Comments

  1. RACHID dit :

    SALUT POUR TOUT QUI AIME L’APICULTURE UN SITE WEB ALGERIEN ARAB FRANCAIS POUR ECHANGE VENTE COMMENTAIRE FRORUM …. http://WWW.APICULTURE.YOO7.COM

    Répondre
  2. Jacques TURCHET dit :

    Bonjour,

    Le développement de l’apiculture en Algérie est une trés bonne chose car le potentiel de production est énorme. l’important pour ce projet est la formation scientifique et technique des apiculteurs car l’apiculture ne doit pas se limiter à la production de miel mais aller bien au delà. L’apiculteur doit savoir soigner les abeilles et reconnaître les différentes maladies, sélectionner les abeilles pour élever des reines et faire des essaims pour agrandir ses ruchers, il doit savoir produire de la gelée royale, du pollen, de la propolis, manufacturer la cire. Une formation plus poussée peut se faire pour apprendre la fabrication de compléments alimentaires à base de produits de la ruche, cette formation doit aussi prévoir un programme pour apprendre la fabrication de savon à base de miel et propolis, de cirage et de cire pour les meubles. Tout cela fait partie des revenus des apiculteurs et débouche sur de nombreux emplois locaux, c’est ça l’apiculture scientifique. Une bonne connaissance des plantes mellifères est indispensable afin de ne pas poser des ruchers n’importe où. N’importez pas d’abeilles de l’étranger, vous avez de trés bonnes races d’abeilles locales, sélectionnez et élevez vous abeilles sur ces races et vous n’aurez pas les problèmes que nous avons actuellement en Europe.
    J.turchet Ing.agro

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman