Le « e-service » à l’État-civil

Il est attendu une amélioration des prestations, ce qui va se traduire par un raccourcissement des délais de délivrance des actes, la traçabilité des flux, l’élimination des erreurs de transcription ainsi que de toute possibilité de falsification. Annoncée pour fin 2008 à la faveur de la présentation d’une étude de faisabilité, l’opération d’informatisation de l’Etat-civil de la commune de Témouchent vient d’être entamée. Kselnet, la société chargée de cette opération de « e-service », est sur place depuis une dizaine de jours. Elle devra achever ses travaux d’ici la fin de l’année. A terme, il est attendu une amélioration des prestations, ce qui va se traduire par un raccourcissement des délais de délivrance des actes, la traçabilité des flux, l’élimination des erreurs de transcription ainsi que de toute possibilité de falsification. La première étape qui est en cours consiste en la dématérialisation de l’Etat-civil, c’est-à-dire le scannage d’environ 700 000 actes de naissances, de mariages et de décès ainsi que la transcription de l’information que comporte chacun de ces documents pour leur reproduction informatisée. De la sorte, il ne sera plus fait usage des registres d’état-civil, ce qui permettra la préservation des archives. La seconde phase concernera l’installation d’un réseau intranet dont l’architecture est conçue pour alimenter, à partir du siège de la municipalité, les trois annexes de Haï Moulay-Mustapha, la Nouvelle Ville et Sidi Saïd.
Le réseau passera par le biais de la fibre optique grâce à une connexion d’un débit de 2 gigas. Les travaux de creusement pour le passage souterrain des lignes vont incessamment commencer. Ils seront effectués en régie par la commune alors que la pose de la fibre optique reviendra à Kselnet, l’entreprise réalisatrice, celle-là même qui a effectué l’étude de faisabilité. Cette société a été considérée comme le meilleur soumissionnaire à la suite de l’appel d’offres lancé, un appel rendu possible grâce à une subvention votée par l’APW en vue de couvrir le marché, soit 26 millions de DA. Question finances encore, l’exploitation du « e-service » va nécessiter annuellement une dépense qui variera entre 7,5 et 10% du coût de réalisation. Enfin, il y a lieu de savoir que le personnel qui aura à officier à l’Etat-civil va bénéficier d’une formation comprise dans le marché conclu entre la commune et Kselnet.

Source : El-Watan

3 Comments

  1. Abdel dit :

    Salut, C’est un programme national qui va toucher toute les APC et les services techniques des wilaya, comme le cas de ma ville Mostaganem, inchallah tous ira bien pour nos ville.
    Amicalement Abdelatif ;-)

    Répondre
  2. belhachemi dit :

    :o est ce que la delivrance du 12 S a commence merci de bien vouloir me repondre

    Répondre
  3. LAÏREDJ dit :

    salam avez vous l’adresse pour retirer les acte d’etat civil sur internet de sidi bel abes j’ai entendu qon pouvait le faire ete vous au courant

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman