Le président du CRT déplore les incidents

La ville d’Aïn–Témouchent faillit retremper dans le tumulte jeudi soir à l’issue d’une rencontre de football mettant aux prises le leader du groupe inter régions Ouest, l’IRB Maghnia et son poursuivant immédiat, le CR Témouchent. Non contents de l’issue de ce résultat qui freine l’IRB Maghnia vers sa lancée pour l’accession, des centaines de jeunes supporters visiteurs se sont rués sur la pelouse pour arroser les joueurs locaux, visiteurs et même les policiers de pierres. La riposte énergique des services de sécurité en renfort a permis de rétablir l’ordre. Une dizaine de supporters furent arrêtés pour avoir semé le trouble. Ce type de violence est désormais habituel pour ce genre de compétition. L’enthousiasme excessif des supporters conduit souvent à des confrontations, des blessures et des détériorations d’installations sportives. Les incidents de jeudi sont un signal fort en direction de tous ceux qui ont à charge ce volet. Le dossier de la violence dans les stades reste plus que jamais ouvert.
En effet, tout a commencé avec les contestations des joueurs maghnaouis à l’occasion de toute décision prise par l’arbitre de la rencontre, hormis l’expulsion, à juste titre de deux joueurs visiteurs. Ensuite vint la goutte qui a fait déborder le vase, à savoir le troisième but de l’équipe locale dans les ultimes minutes de la partie. Une partie qui s’est achevée en queue de poisson sur une grosse bataille rangée entre les deux formations, suivie dans la mêlée par les supporters des deux camps. Pour Hadj Ouanane, président de la section du C.R.T, «ces incidents n’ont aucune raison d’être du moment que les deux équipes entretenaient d’excellentes relations et que le meilleur l’a emporté sur le terrain». Avant d’ajouter : «Dommage que les joueurs de Maghnia en ont fait de trop avec leurs contestations et cela a influé leurs supporters qui ont eu cette réaction violente».
Ouanane affirmera : «Nous n’avons pas compris le comportement antisportif de certains supporters». Ce qui s’est passé jeudi à Aïn–Témouchent interpelle, plus que jamais, tous les acteurs du mouvement sportif. La campagne de lutte contre la violence initiée par le ministère de la Jeunesse et des sports n’a eu aucun effet. Pour rappel, cette rencontre s’est soldée par la victoire du C.R.T sur le score de 3 à 2.

Source : Echo-Oran

4 Comments

  1. admin dit :

    Autour du match
    CR Témouchent – IRB Maghnia

    ** Ce qu’il y a eu lieu de relever dans cette rencontre entre Témouchentois et Maghnaouis, c’est la présence record du public qui a assisté à ce match entre le premier et le second au classement. C’est, la première fois, depuis le début de saison, que le stade a affiché complet. Une telle affiche n’a, bien sûr, laissé insensible aucun supporter et tous les sportifs de Témouchent.

    ** Il est à noter également la présence de nombreux supporters de l’IRB Maghnia qui ont effectué le déplacement pour soutenir leur équipe. Ils ont, à cette occasion, occupé les gradins pour être en face des supporters du Chabab qui étaient dans les tribunes et un terrain séparant les deux galeries qui se sont bien fait entendre, avant, durant et…aprés le match pour les supporters locaux après la victoire du CRT.

    ** C’est vraiment une ambiance extraordinaire qui a régné aux sons des instruments de musique et des voix en faveur de chaque équipe ainsi que les fumigènes et pétards à chaque but inscrit. Mais, la meilleure explosion de joie fut, sans conteste, celle qui a accueilli le troisième but, celui du succès du Chabab dans une ambiance unique car inscrit à la 90′. Il était, certainement, celui qui valait son pesant d’or.

    ** Un dispositif de sécurité très renforcé a été mis en place à l’occasion de cette rencontre entre le CRT et l’IRBM tellement la rencontre a mobilisé les supporters des deux camps pour ce « big « match pour une première place pour le Chabab et une échappée pour l’Ittihad. C’est le mano à mano qui a pris le pas après la victoire du CRT. Heureusement, la présence du service d’ordre bien organisé a permis de faire face aux éventuels dérapages qui pouvaient en découler après la rencontre.

    ** Malgré toutes les mesures de sécurité, quelques énergumènes, des deux camps, ont pu pénétrer sur la pelouse après le coup de sifflet final de l’arbitre. Cette situation fut, rapidement, maîtrisée par les agents de l’ordre public qui avaient pris toutes dispositions pour faire échec à de tels actes de ces pseudo-supporters qui continuent toujours à hanter les terrains.

    ** La presse écrite et parlée était en grand nombre ce jeudi, au stade pour couvrir cette confrontation entre le leader et son dauphin. Outre les correspondants sportifs locaux, la rencontre était retransmise sur les ondes de la radio locale de Témouchent, celle de Tlemcen, El-Bahia d’Oran et même celle de Relizane. C’est dire que non seulement tous les regards étaient braqués sur cette rencontre mais aussi tous les…auditeurs de toutes ces stations de radio.

    ** La cabine de presse a été littéralement bombardée de pierres à la première réalisation du CRT et même après, jusqu’à la fin de la rencontre et ce, pour le seul motif qu’un supporter du club s’étant introduit malgré toutes les précautions d’usage, à l’intérieur, n’a pas caché sa joie après le but inscrit. Cette situation qui, bien sûr, n’a pas été du goût des supporters maghnaouis et cela est légitime mais mal appréciée au point de faire endosser cet acte sur toute la corporation qui n’a pu accomplir sa tâche convenablement en abandonnant micros et…stylos au moment des jets de projectiles, devant cet acte isolé du reste.

    ** Constatant l’absence du gardien Dahmane du CRT qui est sorti sur une blessure au genou après avoir manifesté sa joie suite au premier but de son équipe, les supporters du Chabab étaient très inquiets de leur gardien numéro un. Et leurs appréhensions se sont avérées exactes du fait que son remplaçant n’a pas été très heureux pour avoir encaissé les deux buts de l’égalisation de Maghnia mais le troisième but était celui qui, peut-être, l’a libéré, au même titre que tous les supporters.

    ** Après le match, et malgré la victoire de son équipe, l’entraîneur du CRT Bekakcha a laissé échappé une phrase à un des dirigeants en déclarant «nous sommes sous pression». Comme quoi l’importance du match revêtait un caractère particulier pour M. Békakcha qui dirigeait son premier match avec le Chabab à Témouchent avec un test fort bien réussi devant le leader.

    Source : Voix-Oranie

    Répondre
  2. cherifi dit :

    les supporters du crt et les dirigents du club sont les plus malins .ils integrent quelques energumenes pamis les supporters de l’equipe adverse etil commence a semer la pagaille en isultant les arbitres ils lacent des projectils dans tout les sens et comme ca que l’equipe adverse ramasse tout quelle methode?

    Répondre
  3. mohamed tagri dit :

    Vous pensez mer que nos dirigents font se travail impossible parce que ici c’est provoquer une grande bagarre et ses nos supporteurs qui payes les frais et même notre terrain pour les huis clos et tous cela ce n’est bien pour notre image et surtout pour notre sport et même si on veut accéder a la division supérieure il faut faire très attention et se préparer pour les prochain matchs qui vont être très disputer et pour se qui concerne le match de maghnia /CRT c’été la grande fête mais malheureusement il y avait des énergumènes qui sont gâcher la fête dommage pour notre sport roi et pour se qui ce passe dans nos terrains espérons que notre chababe ferra une bonne fin de saison et comme ça l’année prochaine nous jouerons en D2 et pour notre chére ZIDORIA je lui souhaite que l’année prochaine jouera en inter région parce que les 07 pts d’avance son jouable en seconde phase vive le :crt: et le :zsat: dans tous cela c’est les jeunes de temouchent qui vont gagner de regarder le beau foot ball des autres clubs et espérons que le nouveau stade verra le jour et comme ça nous pourrons voire les grandes équipes dans nos stades

    Répondre
  4. SIDAHMED dit :

    c grave notre ligue
    les meghenawa sont mi le feu et provoquent et insultent tous le monde au stade

    la fin c koi un huiclos pour crt +une amende
    irm rien du tous
    c de la …………………………………..faham yafham

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman