Les 28 communes ciblées par des actions d’aménagement

Les actions d’aménagement et d’amélioration urbaine ont ciblé, ces deux dernières années, les 28 communes de la wilaya d’Aïn Témouchent, a-t-on appris mercredi de la directrice de l’Urbanisme et de la Construction (DUC). Avec pour objectif de redonner un nouveau look aux différentes collectivités locales de la wilaya, ces opérations ont touché au total 37 sites, dont 21 sont achevés, pour une enveloppe globale de 1,65 milliard de dinars, y compris les études des actions proposées au titre du programme quinquennal 2010-2014. Sur les 37 sites, la daïra d’Aïn Témouchent a été concernée par 12 opérations, dont six sont achevées, et six autres en cours, notamment à Sidi Ben Adda dont l’entrée de la commune a bénéficié d’une double voie en béton bitumineux, de l’assainissement, de l’éclairage public, de la réfection des trottoirs, de l’aménagement d’espaces verts et de la réalisation d’un jet d’eau, a-t-on indiqué.
Cinq entreprises ont été mises à l’œuvre pour changer complètement le paysage urbanistique de cette collectivité locale menant vers la côte témouchentoise, notamment Beni Saf, a-t-on ajouté. Le chef-lieu de wilaya s’est taillé la part du lion avec 11 actions, dont six ont été achevées. Le paquet a été mis à Chaâbet El L’ham, pour la nouvelle pénétrante de la ville, où sept entreprises ont réalisé, pour un coût de 58 millions de dinars, des actions d’aménagement, de revêtement de trottoirs, d’espaces verts et d’un rond-point avec jet d’eau. Les boulevards avoisinant la wilaya, celui de «Mohamed Khemisti», ainsi que les cités 200 et 312 logements et le lotissement 204 ont, eux aussi, redonné à la ville un aspect des plus accueillants. Une amélioration des conditions de vie des citoyens, surtout les enfants, est relevée à ce niveau. Les jeunes ont bénéficié d’aires de jeu, de terrains combinés et d’espaces verts, entre autres. Un traitement artistique a été donné, par ailleurs, au talus de la gare d’Aïn Témouchent, où des images de la ville et de son riche patrimoine décorent cet endroit, a-t-on signalé. Un élan similaire est signalé, également, au niveau des autres daïras de la wilaya, à l’instar de Aïn Larbâa, Hammam Bouhadjar et Beni Saf, où plusieurs actions d’amélioration urbaine sont menées. Tamazoura, la commune la plus reculée de la wilaya (54 km d’Aïn Témouchent), a bénéficié de travaux de VRD, d’éclairage public, d’aménagement et de réalisation de places. A Beni Saf, l’opération la plus importante a concerné haï El Bitour (Remblais) objet d’affaissement de terrain. Cet important quartier a été entièrement rénové pour une enveloppe de 70 millions de dinars, a précisé la DUC. Le boulevard principal de la commune «Emir Abdelkader» a, pour sa part, hérité d’un revêtement artistique de la stèle érigée à la mémoire de l’Emir Abdelkader (Traité de la Tafna en 1847), cela, parallèlement aux opérations d’amélioration urbaine. Pour l’habitat rural, la wilaya d’Aïn Témouchent s’est vue allouer une enveloppe de 270 millions de dinars pour la viabilisation de 1.858 logements. Le programme 2010 porte, pour sa part, sur l’aménagement de 42 sites, dont ceux de Sidi Safi, la troisième tranche de haï El Bitour, en plus de l’achèvement des deuxièmes tranches de certains sites.
Les études de ces actions sont en achèvement pour certaines d’entre elles, conformément aux instructions du ministère de tutelle, a-t-on précisé.La direction de l’Urbanisme et de la Construction prend en charge, actuellement, l’aménagement urbain des alentours du nouveau centre universitaire et de la deuxième nouvelle ville d’une superficie de 130 ha (POS Sud-est 2).

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman