Les inspecteurs du travail en conclave

Faisant suite à une réunion similaire qui a rassemblé les cadres de l’inspection du travail de l’Est du pays, la rencontre que vient d’abriter la bibliothèque publique «Malek Bennabi» a permis aux représentants des inspections du travail de cinq (05) wilayas, à savoir Oran, Aïn Témouchent, Sidi Bel Abbès, Relizane et Tlemcen de faire le point sur les aspects techniques de leurs missions. Lors de l’ouverture de cette journée d’étude, le wali a pris la parole pour rappeler la nécessité d’encadrer convenablement le monde du travail notamment en la conjoncture actuelle marquée par un développement tous azimuts, grâce aux efforts d’investissement de l’Etat. Les employeurs quelle que soit la nature des activités ne doivent pas se soustraire à leurs devoirs vis-à-vis de leurs employés.
Il y a un cadre réglementaire et il appartient aux inspections du travail de veiller à ce qu’il soit respecté par les uns et les autres, dira en substance le chef de l’exécutif avant de se retirer en compagnie du représentant du ministère du Travail pour des visites sur le terrain. Cette rencontre régionale vise en premier lieu à faire le point sur nombre d’aspects techniques liés au renforcement du contrôle, à l’appui au dialogue social, à la modernisation des services et à la clarification de deux nouvelles missions dévoiler à l’inspecteur du travail.
Primo, les obligations d’affiliation à la CNAS (Caisse nationale des assurances sociales) et secundo, le contrôle des placements des travailleurs. Autant de prérogatives destinées à assainir la problématique du monde du travail largement nourrie par les atteintes à la loi des opérateurs du secteur privé. Une meilleure coordination entre les structures relevant du ministère du Travail et des Affaires sociales s’impose afin d’une part de combattre efficacement le travail informel et d’autre part d’atténuer les conflits nés de la violation de la relation de travail. Il est bien dommage à ce propos que les organisateurs de ce séminaire n’aient pas pensé à confectionner un dossier d’information où tout un chacun aurait pu trouver des éléments statistiques susceptibles d’alimenter des points de vue. La communication favorise la transparence et les inspections de wilaya du travail, à ce qu’il parait, ont été dotées de moyens matériels conséquents pour assurer leurs missions dans de bonnes conditions. Il reste à conforter ces changements par des initiatives novatrices comme la vulgarisation à travers des supports pédagogiques.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman