Les prix flambent à l’ONAB

pouleL’unique coopérative d’aliment avicole de la wilaya d’Aïn Témouchent, créée depuis 1992 par plus de 800 sociétaires, risque de fermer, en raison de la flambée des prix caractérisant l’aliment de poulet, qui a augmenté de plus de 28% en l’espace de quelques mois et demande à être soutenu par l’Etat. Le gérant de cette coopérative, M. Bellahcène, s’est en effet déplacé récemment à l’ONAB de Remchi, une antenne de l’office national de l’aliment du bétail, pour s’informer sur la possibilité d’acquérir de l’aliment avicole pour nourrir les poulets de son secteur.
Le prix qui lui a été annoncé a de quoi dissuader les plus aventureux des clients et pour cause. Le quintal de ce produit qui était coté à 3.200DA le quintal, a grimpé à 4.450DA, soit une augmentation vertigineuse de plus de 28%, en l’espace de quelques mois. Bien entendu, il a refusé de prendre sa commande, sachant bien qu’aucun aviculteur de Aïn Témouchent ne se hasardera à le suivre dans cette voie. A ce prix, plus aucun aviculteur ne pourra continuer dans la profession et si jamais, il n’y aura pas de baisse, le poulet va connaître à son tour une envolée sans précédent, pour ne pas disparaître définitivement du marché.
D’où l’appel lancé aux autorités du secteur, à leur tête le ministre de l’Agriculture, pour aider les aviculteurs par des prix soutenus par l’Etat. Dans le cas contraire, les hangars d’élevage de poulets seront transformés en déserts désaffectés, au risque de faire disparaître cette filière à laquelle s’accroche encore le pauvre consommateur. Ce qu’il ne faut pas oublier également, c’est que les 800 hangars d’élevage ont créé plus de 6.000 emplois. Raison de plus pour que la coopérative continue à fonctionner, pour éviter d’envoyer d’autres employés gonfler les chiffres du chômage.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman