L’exécutif se penche sur la saison hivernale

pluieLe conseil exécutif de la wilaya s’est réuni mercredi dernier sous la présidence du wali pour faire le point sur les préparatifs concernant la saison hivernale. C’est ainsi que plusieurs directeurs d’exécutif ont présenté leur bilan en prévision des intempéries qui affectent en pareille période routes, ouvrages d’art, récoltes, cités… Dans cette perspective, la direction de la Protection civile a rappelé dans son rapport les principales dispositions figurant dans le programme d’alerte et de prévention, tant au plan réglementaire qu’organisationnel, de même que le rapport des services de la direction de l’Environnement soulève les points essentiels inhérents à la prévention et à la gestion d’éventuelles inondations.Les actions de curage des oueds, le nettoyage des avaloirs, des caniveaux, la protection des bassins versants etc. font partie des mesures préventives.
Les deux exposés, celui de la Protection civile comme celui de l’Environnement, font appel à des généralités et renseignent peu sur les objectifs précis à atteindre pour éviter la résurgence de phénomènes cycliques en cas de perturbations climatiques. Les expériences déjà vécues par le passé ont certainement permis de cibler les endroits inondables. Une liste exhaustive de ces sites constituerait une référence de base pour s’attaquer aux problèmes liés à la défense de l’environnement.La direction des Travaux publics, qui gère quant à elle 266 km de routes nationales, 298 km de chemins de wilaya et 714 km de chemins communaux, a fait mieux en découpant en six (06) zones le territoire de la wilaya, dotée chacune d’une unité d’intervention. Ces subdivisions sont équipées de matériels et d’engins pour agir en cas de besoin sur un réseau routier qui leur est rattaché. Une formule apparemment plus élaborée par rapport au contexte annoncé, comparée à celles préconisées par les secteurs sus cités. Pour la D.T.P, une des tâches principales consiste à curer les fossés et les ouvrages de drainage des eaux. Chose que le programme TUP à HIMO a prise en charge sur un linéaire de 148 km grâce à la mobilisation de 256 ouvriers affectés à l’entretien routier, soit une moyenne de 2,2 km/ouvrier.
Sur un autre registre touchant cette fois-ci la consommation énergétique de la wilaya en gaz butane et en gasoil, la direction des Mines et de l’Industrie transmet ses recommandations à NAFTAL et à l’opérateur privé SARG afin de couvrir les besoins recensés. L’entreprise publique NAFTAL dispose d’un centre de stockage d’une capacité théorique de 20.000 B1 3 kg desservant 163 points de vente répartis à travers l’ensemble des communes. La SARG de son côté possède un centre enfûteur d’un volume de production de 8.000 B1 3kg/jour qui peut totaliser jusqu’à 20.000 B1 3 kg sur une aire de stockage de 1,20 ha et alimenter un réseau commercial de 100 revendeurs. Mais un contentieux avec NAFTAL a obligé le fournisseur privé d’interrompre momentanément son activité. L’objectif de vente de NAFTAL a été de ce fait revu à la hausse et pourrait atteindre durant la saison 2007/2008 2.500 B1 3kg/jour. Pour ce qui est du gasoil, une quantité journalière de 240 m³ est écoulée par NAFTAL pour répondre à la demande.

Source: Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman