Mohamed Bounouar, dit «l’homme», nous a quittés

C’est au niveau des UMC d’Aïn Témouchent, où il avait été transporté pour un problème cardiaque, que Mohamed Bounouar s’est éteint à l’âge de 70 ans. On pourra dire qu’il a consacré plus des deux tiers de sa vie au football. D’abord, dans les années 50 et au lendemain de l’indépendance où, avec le CRT, il fit partie de la glorieuse équipe, celle de feu Omar Sikki, de Moulay, Berrichi, Driss, Djems et tant d’autres qui, aujourd’hui encore, suscitent bien des nostalgies. Ensuite, après sa carrière au CRT, Bounouar embrassa la carrière d’entraîneur au sein de l’équipe «seniors» du CRT où il fut l’un des artisans de l’accession du Chabab en Régionale, durant la saison sportive 1976/77. A chaque fois qu’il en avait la possibilité, Bounouar retrouvait ses copains. On le voyait souvent chez Hachem Habib, président du CRT. Si le football l’avait un peu oublié ces dernières années, tous ses copains, ceux avec qui il a tant rigolé, le pleurent et se rappellent tous les bons moments passés en sa compagnie. Ses obsèques ont eu lieu ce mercredi, en présence des autorités civiles de la wilaya. Puisse Dieu Le Tout Puissant accueillir le défunt en Sa Sainte Miséricorde.

Source : Echo-Oran

10 Comments

  1. kadouri foubourg dit :

    c est une perte pour toute la ville un symbole de la joie et du serieux rare qui regroupe ces 2 criteres vraiment je suis tres touche cest un vrai enfant de temouchent ils vont en silence et ils laissent la pauvre ville aux …… allah yerahmou bp de sabre pour sa famille son fils mohamed

    Répondre
  2. BOUHADJAR 93 dit :

    sala alaykoum mes freres de témouchent
    avant tout je présente toutes mes condoléances a la famille bounouara et la familles sportifs c’est triste et c’est une perte pour la famille sportifs
    c’est le symbole de témouchent allah yarhmah

    Répondre
  3. Kouider dit :

    Mes sincères condoléances à toute la famille benouar. Mohamed a vécu dans le travail,la dignité, le respect d’autrui,la simplicité et il avait su garder sa personalité et sa fierté de Témouchentois jusqu’à son dernier souffle. Que son âme repose en paix !!! C’était un fan de Farid el Atrach. Ses coéquipiers du C.R.T. :crt: le chambraient après chaque victoire et l’obligaient à chanter sa chanson préférée de FARID  » YARHAMNI OU TAMENNI « . Mohamed ya khouya, tu nous as devancé, mais une chose est certaine, c’est que nous te suivrons. C’est le dernier hommage que je te rends en attendant de te rejoindre. Mohamed n’est pas mort, IL A VECU !!!!!!

    Répondre
  4. sidtem dit :

    j’ai appris la nouvelle en regardant le match télévisé CRT/MCS.Ce fût pour moi un vrai choc ,sachant que je l’avais croisé à coté du marché couvert fin mars quand j’avais été au bled.Ce fût aussi mon entraineur dans les années 70.C’etait l’un des rares symboles de notre ville,et il est parti.Repose en paix,cheikh! A sa famille je présente toutes mes condoléances .Adieu  »l’Homme »,le vrai homme.inna lilah wa inna ilayhi rajihoun.

    Répondre
    • Mahi benouar dit :

      En tant que membre de la famille BENOUAR je remercie toutes
      les personnes qui nous ont apporte leur soutien face a l’épreuve
      que nous venons de subir.

      Répondre
  5. ould el atik ( quartier atik) dit :

    الله يرحم شيخنا محمد اللوم عاش راجل و مات راجل و ظهره نقي مشي خاين

    Répondre
  6. KHACHAÏ Ahmed dit :

    ¨Bounouara (l’homme), mon cousin, mon frère. Allah yrhmek.
    J’ai pleuré ton depart. Je n’ai pas de mot pour exprimer toute ma reconnaissance. C’était toi qui me protégeait sur tous les terrains où nous avons évolué ensemble. (il faut dire qu’avec Moulay, vous formiez un vrai duo !)
    Je me rappele cette expression : Larde El Mahi, larde !
    Inna lilah wa inna ilayhi rajihoun

    Ahmed KHACHAÏ

    Répondre
  7. tmch dit :

    C’est avec consternation que je viens d’apprendre la perte cruelle de BOUNOUAR Mohamed ce grand homme qui a porté haut les couleurs du CRT des années 70 en compagnie des innoubliables Saïd « gaucher »,Omar Sikki, dont le souvenir reste gravé à jamais dans les coeurs des sportifs Témouchentois, de Moulay Tayeb, de Boualem Rabah, de Chouiref Abdelkader, de Berrichi, des yahiaoui, de Ghiati Bouhadjar,de Driss( Allah itaouai fi 3marhoum)
    En cette triste circonstance, je tiens à présenter mes sincères condoléances tout d’abord à sa famille ensuite à Témouchent la sportive qui pleure ce fils qu’elle a perdu
    Repose en paix ô Mohamed toi qu’on surnommait L’HOMME
    inna li lah wa inna ileih raj3oun

    Répondre
  8. said khelladi paris dit :

    ina lillah wa ina ilaihi raje3ne et que l »amour de ces proche ce convertira pas la patience inchallah.

    Répondre
  9. lego dit :

    Si Mohamed
    on l a surnommer l HOMME parceque il presente dans sa personnalitee les qualites suivantes:
    1 Honnetetée
    2 Gentillesse
    3 Nationaliste
    3 Sinplicitée
    4Education
    repose en paix si Mohamed ton nom restera gravé dans l ‘histoire de notre ville

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman