Onze plages concédées en un seul lot

Les préparatifs pour la prochaine saison touristique s’annonce très différents par rapport aux saisons précédentes. La direction du Tourisme de la wilaya d’Aïn Témouchent, qui mise sur la qualité et la rentabilité, a concédé 11 plages en un seul lot aux opérateurs privés, après avoir injecté 37,5 milliards entre PSD et PCD dans les plages autorisées. C’est du moins ce qui ressort de l’entretien que le directeur du Tourisme, M. Hadj Saïd Amine, a accordé à la VO, en commençant par révéler que pas moins de onze (11) plages seront concédées en un seul lot aux opérateurs privés. Pour la saison 2009, deux nouvelles plages, comprises dans les 11 prévues, viennent de faire l’objet de la même concession. Il s’agit en l’occurrence des plages de Sidi Djelloul, relevant de la commune de Sidi-Safi et de celle d’El-Ward, dans la commune de Sidi Ben Adda.
L’objectif principal reste l’amélioration qualitative des prestations. Selon M. Hadj Saïd, durant la saison écoulée, les concessions ont rapporté au Trésor public, aux recettes communales et autres Domaines, un montant de 13 millions de dinars.
En contrepartie, les pouvoirs publics ont injecté 30 millions de dinars dans le cadre du PCD et pas moins de 345 millions de dinars dans le cadre du sectoriel (PSD), en grande partie, dans les travaux hydrauliques et autres travaux publics.
Selon la même source, le sponsoring a apporté également une part significative, dans la mesure où trois importantes entreprises nationales et étrangères ont investi en globalité quelque 10 millions de dinars et contribué ainsi à l’ouverture de la saison touristique au niveau de la plage pilote de Terga. Toujours selon notre interlocuteur, ces mêmes sponsors sont désormais les partenaires traditionnels du secteur du Tourisme.
En outre, un appel à la concurrence est lancé pour le choix de la plage pilote, pour la prochaine saison touristique et, selon M. Hadj Saïd, seules trois (3) plages se sont portées candidates, à savoir celles de Sbiât, Bouzedjar II (Port) et la lointaine Wardania. Leurs candidatures sont actuellement déposées pour étude au niveau du ministère de tutelle.
Enfin, la lourde charge consistant dans le nettoyage des plages serait confiée aux jeunes exerçant dans le cadre des dispositifs «Blanche Algérie», géré de concert par les DAS et ADS et celui du DAIP, placé sous la coupe conjointe des APC et de l’ANEM.

Source : Voix-Oranie

One Comment

  1. zaryouh najim dit :

    AWATIF AOUNALLAH DIT TEMOUCHENT CHABBA CHABA BEZEF SURTOU RECHGOUN PLAGE MANAHKILEKCHE IL FAUT DJOU HAJ MADAYRACHE

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman